Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Couleur du mensonge, tome 1 - Erin Beaty

 
La Couleur du mensonge, tome 1 - Erin Beaty

 

La Couleur du mensonge, tome 1 - Erin Beaty
Série : La Couleur du mensonge
Titre : La Couleur du mensonge (tome 1)
Auteur : Erin Beaty
Edition : Lumen
La Couleur du mensonge, tome 1 - Erin Beaty
 
Ma chronique
La Couleur du mensonge, tome 1 - Erin Beaty
J'ai adoré !
 
Une fois de plus, je sors un livre qui trainait depuis bien trop longtemps dans ma PAL, pourtant, ce n'est pas faute de ne pas avoir envie de le découvrir puisque La couleur du mensonge me faisait cruellement envie à sa sortie et même après. D'ailleurs, je dois dire que cette lecture m'aura beaucoup surprise et pour cela, je dois dire que l'autrice, Erin Beaty sait jouer avec ses lecteurs.
 
La couleur du mensonge c'est l'histoire de Sage Fowler. Reccueillie par son oncle et sa tante à la suite du décès de son père, préceptrice pour ses cousins, la jeune femme a toujours pensé pouvoir être libre une fois cela terminé. Mais son oncle lui a obtenu une entrevue avec la marieuse... Sage voit son avenir totalement brisé... mais finalement, sa langue bien trop pendue (pour une future mariée) et son côté observateur vont lui ouvrir une porte à laquelle elle n'aurait jamais pensé : apprentie auprès de la marieuse. Sur les routes pour le Concordium, l'événement le plus important pour les marieuses et les futures épouses, Sage va découvrir que la guerre est sur le point d'éclater. Mensonges, trahisons et stratégies sont de mises et ça sera à celui qui aura vu le plus d'indices.
 
Pour une fois, je dois dire que lire après tout le monde a un gros désavantage. Car depuis la sortie du troisième et dernier tome de La couleur du mensonge, j'ai eu l'occasion de voir - malgré moi - bon nombre de choses passées et notamment le personnage masculin aux côtés de notre héroïne. Du coup, je ne vous cache pas que pendant les trois quarts de ma lecture j'étais dans un état de doutes perpétuels, de peur (d'un triangle amoureux) et de possible colère qui montait en moi. Finalement, après le GROS retournement de situation que je n'avais absolument pas vu venir (si ce n'est un détail à un moment), je ressors de ma lecture totalement soufflée, heureuse et vraiment abasourdie de m'être faite avoir. Mais pour le coup, c'est un mal pour un bien. Je ne citerais donc pas d'autres personnages car c'est en gardant la surprise qu'on profite le plus.
 
Cette parenthèse faite, parlons un peu du début. Je sais que beaucoup l'ont trouvé long mais... pour ma part, j'ai de suite accroché. Sage est une jeune femme qui souhaite être indépendante et ne veut pas se résumé à être mariée. Elle aime être pédagogue et est curieuse de tout ce qui l'entoure. J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié son côté observateur et ce recul dont elle fait preuve. Cette opportunité auprès de la marieuse va se révéler bien plus dangereux qu'elle ne le pensait et surtout mouvementé.
 
Car si la compagnie des futures épouses est un calvaire pour elle, celle des soldats chargés de leur sécurité durant le trajet pour le Concordium, est une mine de renseignement. La jeune femme a alors usé de toutes ses techniques pour obtenir des informations. Mais entre deux mensonges, l'amour pourrait bien se glisser entre les mailles du filet. Une romance qui, comme je vous le disais plus haut, m'a fait passer par toutes les étapes. Je n'étais pas sûre de comprendre le pourquoi du comment, j'avais peur de la voie que prenait pour finalement l'apprécier à sa juste valeur. Il faut dire que le personnage masculin a plus d'un tour dans son sac.
 
La couleur du mensonge est un premier tome riche en rebondissements et en révélations. Personnellement, je ne me suis pas ennuyée une seconde. Entre complot, trahison, révélation, Sage va vite devoir savoir à qui faire confiance. Mais les apparences sont souvent trompeuses et cela donne lieu a des scènes vraiment drôles, tandis que d'autres seront gênantes pour notre héroïne. Clairement, je me suis laissée embarquée par l'ambiance, les enjeux militaires et stratégiques et ai englouti ce premier tome. 
 
La fin de La couleur du mensonge est totalement dingue. Mon pauvre petit cœur a été mis à rudes épreuves et je ne m'attendais absolument pas à ça. Je crois qu'un peu plus et j'avais les larmes aux yeux. Etrangement, je m'attendais à ce que l'autrice finisse son premier tome sur un cliffhanger de malade pour avoir envie de sauter sur le suivant sans attendre mais... je trouve la fin de celui-ci, certes, ouvertes mais me laisse tout de même la sensation d'avoir eu "une fin". Dans le sens où si cela avait été un one-shot, ça ne m'aurait pas dérangée. Je suis tout de même curieuse des deux autres tomes et vu que j'ai adoré l'univers, je me laisserais très certainement tentée par la suite.

En conclusion, j'ai adoré ce premier tome de La couleur du mensonge. Les personnages sont attachants, hauts en couleur et surprenants. Je me suis laissée embarquée par l'histoire dès les premières lignes et tenu en haleine jusqu'à la dernière page. J'ai adoré les personnages principaux mais aussi les acolytes. La romance quant à elle m'a totalement soufflée. Je suis rarement bernée comme cela. Il ne m'a pas manqué grand chose pour avoir un coup de coeur !
La Couleur du mensonge, tome 1 - Erin Beaty

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article