Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Livre perdu des sortilèges, tome 1 - Deborah Harkness

 
Le Livre perdu des sortilèges, tome 1 - Deborah Harkness
 
Le Livre perdu des sortilèges, tome 1 - Deborah Harkness
Série : Le Livre perdu des sortilèges
Titre : Le Livre perdu des sortilèges, tome 1
Auteur : Deborah Harkness
Edition : Orbit / Le livre de poche
Le Livre perdu des sortilèges, tome 1 - Deborah Harkness
 
Ma chronique
Le Livre perdu des sortilèges, tome 1 - Deborah Harkness
J'ai aimé
 
Une fois de plus, je découvre un livre, longtemps après tout le monde, en sortant de ma PAL des reliques. Cette fois, c'est Le livre perdu des sortilèges, un roman très très connu et vivement apprécié par bon nombre de personne que je connais. Pour ma part, je n'avais jamais su vraiment de quoi il parlait avant qu'il ne me soit offert. C'est donc une totale découverte pour moi.
 
Avant de parler ressenti, quelques mots sur l'histoire, si comme moi, vous n'avez pas encore eu l'occasion de le découvrir. Dans un monde où démons, sorcières et vampires se vouent une haine insurmontable, Diana Bishop, sorcière d'une longue lignée a toujours refusé d'utiliser sa magie, quitte à tourner le dos à l'héritage familial. Pourtant, lors de l'une de ses recherches sur des manuscrits anciens, elle va tomber sur l'Ashmole 782. Après ça, plus rien ne sera pareil et surtout, elle ne pourra plus être Diana Bishop, une jeune femme simple et ordinaire. Vampires, démons et sorcières en auront après elle et ce manuscrit jusqu'alors perdu.
 
Quand j'ai commencé ma lecture, je ne savais donc pas vraiment dans quoi je mettais les pieds si ce n'est les quelques ligne du résumé. Je l'avoue, j'étais assez "effrayée" par la brique qu'est le premier tome du Livre perdu des sortilèges, en sachant que deux autres suivaient. La plume de l'autrice est assez fluide et finalement, les pages n'avaient pas trop de mal à défiler.
 
L'univers de l'autrice est hyper, méga travaillé. On sent les recherches derrières, mais également la passion qu'à son héroïne, Diana pour les manuscrits et l'histoire. Chaque petit détail à sa signification, son explication et est développé. Pour le coup, rien n'est laissé au hasard. Au même titre que son héroïne avec ses recherches ou encore les différentes créatures qu'elle va rencontrer, chaque élément est approfondi avec soin. C'est tout à son honneur que l'autrice nous explique son univers et ses points importants. L'univers est assez intriguant et rend curieux sur ce fameux livre perdu.
En revanche, je ne vous cache pas que trop de descriptions, tuent les descriptions. Comprenez-moi bien, j'apprécie savoir dans quoi je mets les pieds et ne suis pas contre un peu d'histoire, mais pour le coup, ici, tout est trop détaillé. A tel point que j'avais l'impression de suivre un cours et non plus lire un roman pour le plaisir. Moi qui ne suis pas amatrice d'histoire, j'ai rapidement déchanté quand j'ai constaté que les développements de l'autrice étaient assez présents et ce, tout au long du roman. Je l'avoue, certains passages étaient tellement longs que je les ai trouvé assez indigestes... Ce qui est assez dérangeant sur un roman d'une telle taille.
 
Côté personnages, Diana est une sorcière qui s'ignore. J'ai aimé le fait qu'elle ne sache finalement pas grand chose d'elle même et, tâtonne un peu pour développer sa magie et en apprendre plus sur son héritage et son passé. J'ai également apprécié sa volonté à vouloir rester celle qu'elle est et d'arriver là où elle est en st grâce à son travail et non ses dons. Si j'ai aimé son côté indépendant au début du roman et le fait qu'elle ne veuille pas être une demoiselle en détresse à sauver, j'ai eu l'impression que c'était finalement tout ce qu'elle était par la suite. Elle se rebelle quelque peu par moments mais pour finalement être rapidement en détresse et sauver par tout ceux qui sont près d'elle. Et ce n'est pas sa relation avec Matthew qui va l'aider, puisque ce dernier est d'un naturel hyper protecteur.
 
Si vous n'êtes pas amateurs de romances, vous risquez d'avoir une petite overdose. Moi qui suis adepte, j'ai quelques fois levé les yeux au ciel face à la romance. Matthew, le vampire, mystérieux, possessif, un "brin" maniaque du contrôle, tombe rapidement sous le charme de notre héroïne, Diana. C'est un personnage intéressant, assez torturé par son passé et d'une droitesse assez impressionnante. J'ai apprécié en découvrir plus sur lui et sa vie.
 
A vrai dire, si j'ai aimé dans l'ensemble le couple qu'ils forment, il n'est à mon sens, pas sans défauts. La rapidité, est le premier point qui m'a chagriné. On peut clairement appelé ça un coup de foudre, mais soit, pourquoi pas. Finalement, c'est plutôt la suite qui s'est avérée en dents de scie. J'ai aimé la découverte de Diana sur les vampires, leur mode de vie, le fonctionnement au sein de leurs clans. Toute cette phase où ils apprennent à se connaître qui est vraiment appréciable et vient cimenter un peu plus le lien qu'ils ont. Pour autant, ce vouvoiement tout du long est particulièrement pénible, surtout quand ils dépassent le stade du couple récent et se promettent l'amour éternel. Le vouvoiement devient vraiment lourd. Et puis... je n'en reviens pas de dire ça mais... ils deviennent assez gnian-gnian.
 
Niveau intrigue, la première partie est essentiellement centrée sur ce livre perdu que tout le monde voudrait avoir. J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié le fait qu'il soit si inaccessible et le mystère autour de cela. Un mystère qui tient le lecteur jusqu'au bout d'ailleurs. Je n'aurais jamais pensé à ces révélations là. J'ai aussi beaucoup apprécié la partie "traque" même si c'est assez horrible pour Diana, je trouvais que cela venait pimenter l'histoire jusqu'à son départ pour la France.
 
Vient alors toute la partie un peu longuette qui se concentre sur la romance et la famille de Matthew. Comme je vous le disais plus haut, la romance n'a pas su me convaincre totalement. J'ai trouvé qu'ils étaient assez extrêmes dans leurs comportements. Le statut de leur couple évolue trop vite à mon goût et j'ai trouvé ça très bizarre le côté époux/fils et enfants. 
 
Arrive enfin la dernière partie de l'histoire, qui se concentre à nouveau un peu plus sur l'Ashmole. Avec un gros soupirs de soulagement, l'intrigue repart de plus belle, en compagnie de la famille de Diana (Em et Sarah) qui sont justes géniales, tout comme leur maison et la présence des fantômes. D'autres personnages viennent s'ajouter au groupe et cela donne lieu à pas mal de petits rebondissements, ce qui redonne un peu de souffle à l'histoire et vient répondre à pas mal de questions du début.
 
En conclusion, je dirais que Le livre perdu des sortilèges est un roman vraiment travaillé niveau univers. Chaque élément à sa petite histoire et cela ajoute au réalisme du récit. J'ai aussi beaucoup aimé les choix de l'autrice quant à ses créatures et leurs provenances. Tout comme le côté scientifique de l'histoire avec l'ADN. Les personnages ont du potentiel et le couple est assez mignon. La romance est omniprésente et si dans l'ensemble je l'ai apprécié, j'ai trouvé qu'elle était trop rapide et tombait un peu trop dans le too much. Du coup, elle ne m'a pas convaincu jusqu'au bout. En revanche, je reconnais que l'autrice a su maintenir ma curiosité en éveille face au manuscrit. Il y a donc du bon et du moins bon. Beaucoup de longueurs pour ce premier volume qui auraient pu être coupée car elles alourdissent le récit. Je ressors donc contente d'avoir enfin découvert Le livre perdu des sortilèges et suis curieuse quant à la suite, même si concrètement, je n'ai pas envie de me jeter sur le second tome. 
Le Livre perdu des sortilèges, tome 1 - Deborah Harkness

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article