Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Son plus joli défaut - Fanny André

Son plus joli défaut - Fanny André

 

Son plus joli défaut - Fanny André
Titre : Son plus joli défaut
Auteur : Fanny André
Edition : J'ai lu
Merci à la Maison d'Edition pour cette lecture.
Son plus joli défaut - Fanny André
 
Ma chronique
Son plus joli défaut - Fanny André
J'ai aimé
Je connaissais Fanny André pour sa série d'Urban Fantasy, Bane Seed chez Editions Bookmark et aussi avec sa nouvelle dans le dernier recueil de noël que j'ai lu l'an passé. Mais j'avais bien envie de réitérer l'expérience avec Son plus joli défaut, une romance pétillante mettant en scène une maman, autrice.
 
Son plus joli défaut, c'est donc l'histoire de Cléa, mère célibataire d'une petite fille de quelques mois et autrice d'une romance, prochainement adaptée au cinéma. Et pour cela, elle va collaborer avec Nate Keenan, auteur à succès mais de thrillers et polars. Le moins que l'on puisse dire c'est que leur première rencontre ne va pas se passer de la meilleure manière mais comme on dit, les apparences sont parfois trompeuses... 
 
Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'étais ravie de me plonger dans un nouveau roman de Fanny André. Connaissant déjà la plume de l'autrice, je savais qu'elle avait toujours une pointe d'humour dans ses romans et j'étais heureuse de la retrouver ici.
 
L'héroïne, Cléa est une maman dépassée. Elle jongle avec sa petite fille, les tracas de mère célibataire, une récente notoriété, une future adaptation prévue et une nouvelle collaboration avec un auteur qu'elle affectionne tout particulièrement. Autant de changements d'un coup n'est pas de tout repos et la jeune maman ne va pas manquer de courage. J'ai d'ailleurs aimé ce trait de caractère chez elle.
 
Pour autant, je ne me suis pas tant identifié à elle. Son coté "sans filtre" m'a quelque peu dérangée. Dans le sens, où à peine Nate sonne a sa porte qu'elle lui raconte en long en large et en travers ce qu'elle a fait... Sa situation de mère de famille ne colle pas à la mienne et j'avoue que suivre son train-train quotidien quand on est pas concerné par la situation fait qu'on ne se retrouve pas forcément dedans. J'ai bien aimé la suivre page après page mais au fil des chapitres, j'étais moins emballée qu'au démarrage.
 
Pour ce qui est du personnage masculin, Nate, je suis plutôt du même avis. Ce personnage d'apparence froid au début, évolue pas mal. J'ai d'ailleurs aimé ce point. On le découvre d'abord bourré de préjugés, puis, petit à petit, il réévalue ses constations et avoue ses erreurs. Même si dans l'ensemble j'ai bien aimé son personnage et l'est trouvé bien plus charmant qu'en apparence, rien n'a fait que j'ai vraiment flashé dessus. Il n'avait pas ce petit truc qui le rend mémorable.
 
La romance entre Cléa et Nate ne commence pas sous de meilleurs hospices. Leur rencontre démarre même plutôt mal. Ce que, au final, j'ai bien aimé. J'aime assez l'idée qu'ils vont se prouver l'un et l'autre que les apparences sont trompeuses. C'est mignon, un brin drôle et léger comme tout. Je dois d'ailleurs avouer que j'ai préféré la première partie du roman plutôt que la seconde moitié. A vrai dire, une fois la rencontre et cet apprivoisement mutuel, j'ai été quelque peu moins emballée par l'histoire... Il est vrai que la relation entre nos deux personnages évolue très rapidement notamment en terme d'engagements et je trouve ça un peu dommage.
 
Son plus joli défaut c'est une romance, certes mais pas que. L'autrice met en avant les mamans mais aussi les autrices et les romances. Un genre très souvent critiqué et sous évalué. A travers son personnage, l'autrice défend corps et âme le genre et c'est tout à son honneur. 
 
Globalement, Son plu joli défaut est une lecture légère, pétillante et drôle. Une lecture sympathique, qui certes est prévisible, mais nous fait passer un bon moment. Les personnages sont mignons et pleins de bons sentiments. En revanche, je préfère nettement l'autrice dans l'Urban Fantasy, mais ce n'est qu'à titre personnel, je ne doute pas qu'elle séduira bon nombre de lecteurs avec Son plus gros défaut.
Son plus joli défaut - Fanny André
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

manou 22/02/2021 11:11

Tous les genres ont le droit de coexister, il faut que chacun trouve son style de lecture et ait du plaisir à lire surtout c'est cela l'important. Moi qui ai été bibliothécaire pendant des années, avant de devenir enseignante-documentaliste, j'ai toujours lu de tous les genres et proposé tous les genres de lecture..c'est le plus important le plaisir. Un sujet intéressant donc pour ce titre