Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ma fureur - Jenny Downham

Ma fureur - Jenny Downham

 

Ma fureur - Jenny Downham
Titre : Ma fureur
Auteur : Jenny Downham
Edition : Pocket Jeunesse
Merci à la Maison d'Edition pour cette lecture
Ma fureur - Jenny Downham
 
 
Ma chronique
Cela fait plusieurs jours que j'ai terminé ma lecture de Ma fureur de Jenny Downham et je dois dire que l'exercice d'écrire une chronique est toujours aussi complexe pour les lectures comme celles-ci. A dire vrai, je ne sais encore aujourd'hui pas trop quoi en penser. Je pense que Ma fureur est le genre de lecture qui pousse tellement le lecteur à réfléchir sur les actes, les paroles et les non-dits qu'il est difficile de mettre des mots dessus ensuite. D'autant que ce serait en dévoiler trop sur l'histoire et son cheminement.
 
Mais avant d'entrer dans le vif du sujet, Ma fureur c'est quoi. Eh bien nous suivons Lexi. La jeune fille a souvent des excès de colère et cela peut parfois partir très loin. Le mariage de sa mère avec John, le futur beau-père "parfait" - du moins en apparence - n'arrange rien à la situation. La jeune fille ne semble jamais à la hauteur de ses attentes et surtout il ne tolère pas le moindre écart. La vérité pourra t-elle éclater au grand jour ?
 
Attention, ce roman n'est - à mon sens - pas à mettre dans toutes les mains. Il peut heurté les plus jeunes de part les événements qui s'y déroule et les sujets abordés. Manipulation maltraitance, violence, il est important de savoir à quoi s'attendre.
 
Lorsque j'ai commencé ma lecture de Ma fureur, je l'avoue, j'ai eu du mal avec l'héroïne, Lexi. A dire vrai, je n'apprécie pas trop les personnes qui ont recours à la violence pour résoudre leur problème ou tout simplement en réponse à quelque chose qui ne leur plait pas. C'est tout simplement rédhibitoire pour moi. Dans les romans, c'est donc assez compliqué de faire preuve d'empathie envers une héroine qui part au quart de tour et en vient à balancer des choses à tout va. Bien sur, sa vie n'est pas toute rose et ce qu'elle traverse est compliqué. Et le lecteur va s'en rendre compte au fil des pages. 
 
Car si Lexi n'est pas "irréprochable" dans cette histoire, elle en reste la seule et unique victime de ce récit. Rabaissée, critiquée, bridée, son beau-père aux apparences parfaites est un vrai tyran comme l'héroïne l'indiquera à de nombreuses reprises. Manipulateur, narcissique et même écœurant, tous les adjectifs négatifs peuvent y passer. D'ailleurs, son entourage (je pense notamment à Roger) est à ranger dans le même panier.
 
Pour le coup l'autrice, Jenny Downham arrive parfaitement à nous communiquer cette fameuse fureur qu'à en elle l'héroïne. A chaque page j'étais de plus en plus en colère, révoltée par ce qu'il se passait. D'ailleurs, avec le recul je me dis que cela reflète assez bien la réalité car les violences psychologiques sont très peu reconnues devant la loi et difficile à prouver. Tout comme l'emprise qu'à John sur la mère des deux filles.
 
Ce roman est percutant, sombre et difficile. Je n'ai cessé de me sentir mal à l'aise durant toute ma lecture. Et je ne vous cache pas que cette lecture m'a travaillé même après coup. Pourtant, j'en ressors assez mitigée. Et ce, pour plusieurs raisons.
 
D'abord, j'ai trouvé que le récit souffrait de quelques longueurs. Le style de Jenny Downham est assez fluide mais pas suffisamment pour moi. C'est notamment accentué par la prise de conscience des personnages qui est assez lente. Ensuite, certains personnages m'ont assez déçue de part leur décisions. Je ne les comprends absolument pas. Et même avec plusieurs jours de recul, je reste bloquée sur l'idée que non, ce n'était toujours pas les décisions à prendre. Il est difficile de dire quoi exactement, car cela spoilerait le roman, donc, je ne dirais rien ici mais si vous voulez en savoir plus, n'hésitez pas à venir m'en parler. Enfin, je n'ai absolument pas apprécié la fin de l'histoire. Pire encore, elle m'a un peu dégoutée de la lecture. Je m'attendais à toute autre chose de la part de l'autrice et je suis restée sur le ...
 
C'est dommage car ces sujets ont vraiment de quoi émouvoir le lecteur et laisser une marque indélébile dans l'esprit, je pense notamment à Ma raison de vivre de Rebecca Donovan, dont les thèmes ressemblent à Ma fureur. Mais là où cela diffère c'est que je garde un excellent souvenir de cette histoire (pourtant très dure aussi) et des choix de l'autrice qui m'avait "plu" (si on peut qualifier cela ainsi). Avec Ma fureur, je reste mitigée sur les dernières lignes et surtout la direction qu'à prit l'histoire.
 
En conclusion, Ma fureur est un roman difficile qui fera réagir le lecteur, j'en suis sûre. Pour ma part, bien qu'en colère après ma lecture (pari réussit pour l'autrice), je reste malgré tout assez perplexe quant à ma lecture.
 
Ma fureur - Jenny Downham

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article