La 5e vague

Publié le

http://www.babelio.com/couv/CVT_La-5e-vague_3803.jpeg

Titre : La 5e vague

Auteur : Rick Yancey

Date de sortie : 16 mai 2013

Éditeur : Collection R

http://img.over-blog-kiwi.com/0/62/24/01/20160805/ob_c062fc_resume.png

1re VAGUE : EXTINCTION DES FEUX
2e VAGUE : DÉFERLANTE
3e VAGUE : PANDÉMIE
4e VAGUE : SILENCE

À l'aube de la 5e vague, sur une autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper... Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés.

Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu'à ce qu'elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son ultime espoir de sauver son petit frère. Du moins si Evan est bien celui qu'il prétend...

ILS CONNAISSENT NOTRE MANIÈRE DE PENSER.
ILS SAVENT COMMENT NOUS EXTERMINER.
ILS NOUS ONT ENLEVÉ TOUTE RAISON DE VIVRE.
ILS VIENNENT NOUS ARRACHER
CE POUR QUOI NOUS SOMMES PRÊTS À MOURIR.

http://img.over-blog-kiwi.com/0/62/24/01/20160805/ob_d0d480_mon-avis.png

La 5e vague est une lecture assez troublante. On ne sait pas qui est dans quel camp, ni qui est « gentil » ou « méchant » bref, on est perdu comme Cassie, l’héroïne.

 

Au début, nous découvrons les premières vagues du point de vue de Cassie, sa vie, sa famille, la façon dont ils ont vécu ça. Tout est très bien décrit de sorte qu’on sache vraiment comment ça s’est déroulé. Quelque part, le début était un peu long à mon goût.

 

Et puis après, sans trop m’en rendre compte, on change de point de vue. Et là, j’avoue avoir mis quelques minutes à m’en rendre compte. Et après, c’est loin d’être évident de savoir dans quelle « tête » on est. Et oui, on passe de Cassie, au silencieux, à Zombie alias, Ben Parish et enfin Sammy.

D’ailleurs, malgré le fait que cela compliquait un peu la compréhension de l’histoire, j’ai trouvé qu’au final cela nous permettait de connaître toutes les facettes de cette 5e vague.

 

J’ai particulièrement apprécié les passages racontés par Ben. J’avoue que son personnage qui était décrit comme limite superficiel par Cassie, s’est révélé nettement plus intéressant, courageux etc. En gros, j’ai énormément aimé son personnage. D’ailleurs, j’ai préféré ses passages à lui qu’à Cassie. Je m’explique. Au début, j’ai apprécié les passages racontés par Cassie, courageuse, qui n’a pas peur du danger, solitaire, qui veut retrouver son frère par tous les moyens. Mais voila. Il y a un mais. A la rencontre d’Evan, elle se repose trop sur lui, elle lui fait vite confiance j’ai trouvé. Et puis, je ne sais pas je n’ai pas trop accroché à Evan. Donc j’ai trouvé que les moments avec lui étaient assez lents.

 

Ensuite, on fait LA grosse découverte : Evan est un silencieux. Et il lui avoue vite ses sentiments. Je ne sais pas, je n’ai pas trouvé ça assez « plausible ». Après, beaucoup ont du apprécier… mais pas moi. Passons.

 

Les 150 dernières pages sont entrainantes ! Ben et son équipe font une découverte des plus… énormes ! Le camp n’est autre que le moyen de «réaliser » la 5e vague en se servant des humains pour tuer les autres humains. J’ajoute d’ailleurs, que j’ai trouvé intéressant tout l’entraînement qu’ils leur réserve. Ca nous permettait d’être vraiment dans le feu de l’action.

 

Pour conclure, je dirais que j’ai bien aimé l’histoire, je lirais surement la suite, mais, je m’attendais à un peu mieux étant donné qu’on annonçait LE livre qui pouvait détrôner Hunger Games.

http://img.over-blog-kiwi.com/0/62/24/01/20160805/ob_6d0dcc_argent.png

Commenter cet article