Alexia, tome 1 : Quand nous étions morts

Publié le

Série : Alexia

Titre : Quand nous étions morts

Auteur : Francesc Mirallès

Date de sortie : 11 mai 2011

Éditeur : Black moon

http://img.over-blog-kiwi.com/0/62/24/01/20160805/ob_c062fc_resume.png

Écoutez cette histoire… Celle de Christian, un jeune Espagnol de 17 ans qui, en perdant son frère jumeau, a perdu le goût de vivre. La seule chose qu’il aime encore : errer dans les cimetières comme une âme en peine, de la musique classique plein les oreilles, en lisant les grands Romantiques. Jusqu’au jour où il entend un chant étrange, comme venu d’outre-tombe, un chant féminin qui le touche au plus profond de son être. Un chant... ou peut-être un rêve ? Deux mois plus tard, il la rencontre enfin. Alexia. Un seul regard et, pour la seconde fois, sa vie bascule.

http://img.over-blog-kiwi.com/0/62/24/01/20160805/ob_d0d480_mon-avis.png

J'ai eu beaucoup de mal à me mettre dans l'histoire. J'ai trouvé qu'elle était longue à commencer pour qu'on entre enfin dans le vif du sujet. C'est lorsqu'Alexia "meurt" qu'on commence à bien se mettre dedans, à se demander ce qu'il va se passer, et la raison de sa disparition. Ce qui au final est assez dommage car une bonne partie des pages sont déjà passées..


Concernant les personnages : je ne me suis pas attaché à celui de Christian, pour ce qui est de Lorena et Robert, étant donné que l'histoire n'était pas vraiment tourné vers eux, difficile de s'y attacher plus que ça. Enfin, Alexia : comment dire, son personnage est sombre, parfois un peu trop, mais disons qu'elle donne de l’intérêt à l'histoire puisqu'on ne cesse de se demander ce qu'elle cache!

Le thème est intéressant mais je dirais pas assez exploité. J'ai trouvé qu'il manquait de profondeur. Notamment concernant la mort du frère de Christian ou même le ressentit des personnages. Ce qui fait que je n'étais plus emballée que ça.

J'ai opté pour la version numérique (une première pour moi) en me disant, je veux voir s'il va vraiment me plaire, en lisant les premiers chapitres. Quand j'ai vu que je n'accrochais pas plus que ça, je me suis dit, je vais le lire en entier, mais je ne l’achèterai pas...Je pense tout de même lire le prochain tome lorsqu'il paraitra, puisque j'ai apprécié le suspens de la fin, qui selon moi annonce un second plus intéressant.

Alexia, tome 1 : Quand nous étions morts

Commenter cet article