Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Ours mal léchés s’apprivoisent à Noël - Valentine Stergann

Les Ours mal léchés s’apprivoisent à Noël - Valentine Stergann
 
Les Ours mal léchés s’apprivoisent à Noël - Valentine Stergann
Titre : Les Ours mal léchés s’apprivoisent à Noël
Auteur : Valentine Stergann
Edition : Hugo Roman
Merci à la Maison d'Edition pour cette lecture
Les Ours mal léchés s’apprivoisent à Noël - Valentine Stergann
 
Ma Chronique
Les Ours mal léchés s’apprivoisent à Noël - Valentine Stergann
J'ai aimé
 
J'avais eu l'occasion de découvrir la plume de l'autrice, Valentine Stergann avec notamment Si belle Sybille sous son autre nom : Valentine Lalande. J'étais donc plus que ravie de découvrir que Les Ours mal léchés s’apprivoisent à Noël était d'elle ! E, grande fan de romances de Noël, je ne manque pas les sorties. En ce moment c'est même une obligation pour moi de me plonger dans l'ambiance festive et d'oublier les soucis du quotidien.
 
Les Ours mal léchés s’apprivoisent à Noël, c'est l'histoire d'Irène. La venue d'un avocat venant lui annoncer qu'elle hérite d'une maison en Angleterre pourrait bien pousser la jeune femme a changer radicalement de vie. Et en cette fin d'année, un nouveau départ semble le mieux pour elle. Une maison rose, un voisin loufoque et commère comme jamais, un charmant mais grincheux veuf et son fils, il n'en fallait pas plus à Irène pour passer les fêtes de fin d'année sous de meilleurs auspices.
 
Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'avoue avoir eu un peu de mal avec le démarrage. Il faut dire que l'ambiance n'est pas ce qu'il y a de plus joyeuse. Irène et son compagnon tente depuis quelques temps déjà d'avoir un enfant, et autant dire que les tensions et la rancœur sont de mises. Leur couple ne tient plus qu'à cet espoir d'un bébé qui commence à battre de l'aile. Ce début m'a quelque peu mise le cafard. A vrai dire, je m'attendais à quelque chose de joyeux et sur le moment, je me suis dit que c'était tout le contraire... 
 
Fort heureusement, après une bonne cinquantaine de pages, l'histoire démarre véritablement avec notamment le déménagement d'Irène à Charlestown. J'ai eu un bon vieux soupire de soulagement car je commençais à attendre en vain cette partie de l'histoire. Nouveau décor, nouvelle maison, nouveaux voisins. J'ai de suite beaucoup apprécié Jacob ! Ce "petit vieux" m'a énormément faite rire et à secoué un peu le quotidien d'Irène. Il faut dire qu'il n'a pas perdu de son mordant avec les années.
 
Puis vient, l'ours mal léchés, Rudolph et son fils, Quincy. Alors là, j'ai eu un craquage total pour... Quincy ! Ce garçon de 9 ans et demi (c'est important de le souligner) m'a totalement fait craquer. Pour son jeune âge, il a beaucoup de courage, de maturité, de recul sur la situation. Et bo sang, qu'est-ce qu'il est drôle ! Il est vrai que son père n'est pas mal non plus et on s'interroge sur lui dès le début. Son côté grincheux, renfermé et très solitaire n'a pas fini d'éveiller la curiosité du lecteur.
 
Arrivé à ce stade de l'histoire, j'ai réellement apprécié ma lecture. En fait, j'aime le décalage entre la bonne humeur d'Irène et l'envie de Quincy de sortir son père de sa grotte et le réfractaire Rudolph, qui ne veut rien changer, rien faire de sa vie. Comme le titre l'indique, ils s'apprivoisent. Doucement mais surement. Et j'ai trouvé ça vraiment cool et réaliste.
 
Pour autant, j'ai trouvé que l'aspect Noël était là sans vraiment être là. Quand je lis un roman de Noël, je veux de la magie, du festif, des traditions, je veux en prendre pleins les yeux et je l'avoue, Les Ours mal léchés s’apprivoisent à Noël, se passe bien à Noël mais cet aspect n'est pas si présent que ça.
 
La dernière partie du roman "repasse" en mode Noël mais les choses ne se passent pas comme prévues. On a le repas de Noël, la quête des cadeaux mais... moi qui attendait le côté festif de l'histoire, il est rapidement entaché par l'arrivée de personnages (dont je ne dirais rien ici). En réalité, on est plus sur une histoire qui se déroule en fin d'année mais moins "noël" pour moi. J'en attends sans doute trop, la faute aux téléfilms de Noël qui m'en mettent pleins les yeux.
 
Quelques éléments m'ont un peu dérangé dans ma lecture, notamment le fait qu'Irène appelle tout le temps - dans sa tête - Rudolph, "mon ours mal léché", alors certes au début, c'est compréhensible et drôle mais cela devient un peu trop redondant et un peu long comme surnom. Bien sur, ce n'est qu'un détail mais tout de même.
 
Ensuite, je dirais que la fin promettait vraiment pas mal de chose et j'ai apprécié la tournure des événements mais j'ai trouvé que tout allait trop vite. Un peu comme-ci cela devenait précipité. C'est dommage car l'évolution de la relation Irène/Rudolph me plaisait jusque là mais pour la dernière partie de l'histoire un gros changement s'opère de façon trop brusque à mes yeux pour être pleinement apprécié.
 
En conclusion j'ai passé un bon moment de lecture avec Les Ours mal léchés s’apprivoisent à Noël. J'ai aimé ce dépaysement total, cette envie de nouveau départ, la bonne humeur qui y régnait. Les personnages secondaires ne sont pas en reste et j'ai vraiment apprécié les suivre eux aussi. Irène et Rudolph n'avaient rien en commun et pourtant, ensemble ils ont relevé le défi de sourire de nouveau. Mention spéciale pour Quincy... En revanche, je reste sur ma faim pour le côté Noël.
Les Ours mal léchés s’apprivoisent à Noël - Valentine Stergann

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Perle 12/11/2020 22:14

Un plaisir de venir ici ;) passez me voir ;)

juju 12/11/2020 14:43

cet article est très bien, il m'a donné envie de lire ce livre
J'ai aussi un blog sur overblog, jujusmiley.over-blog.com, j'y parle de fiche de lecture aussi, si vous voulez aller voir.