Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Rose et la Tour - Fiona McIntosh

La Rose et la Tour - Fiona McIntosh
4 jours de folie - Emma Hart
 
Titre : La Rose et la Tour
Auteur : Fiona McIntosh
Edition : Hauteville
Merci à la Maison d'Edition pour cette lecture
 
4 jours de folie - Emma Hart
 
 
Ma Chronique
La Rose et la Tour
Je suis déçue
 
Je n'avais encore jamais lu de roman de Fiona McIntosh alors j'étais vraiment curieuse de découvrir La rose et la tour. D'autant plus qu'en prenant connaissance du résumé, j'ai été agréablement surprise quant au fait que notre personnage principal va voyager dans le temps. N'ayant pas lu Outlander (que beaucoup ont comparé avec), ça tombait plutôt bien.
 
Dans La rose et la tour, nous suivons deux femmes. L'une en 1715 et l'autre en 1978. En 1978, Jane est sur le point d'épouser Will mais alors qu'ils rentrent, Will atterrit aux urgences et se retrouve dans le coma. Pour le sauver, Jane doit voyager dans le temps et sauver Will Nithsdale de 1715. Tandis qu'en 1715, nous faisons la connaissance du William et Winifred en pleine révolution jacobite. Lorsque Jane se retrouve en 1715, elle ne s'imaginait pas une seconde qu'elle se retrouvait dans le corps de Winifred et ce que cela impliquerait. 
 
Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'ai été assez déroutée. J'ai eu quelques difficultés à me plonger dans l'histoire. Il faut dire que l'auteure nous plonge dans son univers, - entre réel et fiction - et on sent qu'elle s'est documentée pour nous proposer quelque chose de recherché mais j'avoue avoir trouvé ça assez assommant. En fait, les descriptions sont vraiment appréciables mais arrive un moment où trop de descriptions tuent les descriptions. J'avais la sensation de me retrouver comme avec un gros pavé de fantasy alors que pas du tout. 
 
Côté personnages, je suis vraiment mitigée voir assez déçue. Winifred avait tout d'une héroïne à fort potentiel mais ici, on se concentre davantage sur Jane, qui, je l'avoue, m'a déplu du début à la fin. En fait, je pense que La rose et la tour aurait pu totalement me plaire si l’héroïne ne m'avait pas tant laisser de marbre. Le résumé laisse entendre que Jane et Will de 1978 sont une affaire qui roule mais je n'ai pas eu du tout cette sensation. En réalité, pour moi c'est clair comme de l'eau de roche, Jane n'aime pas Will et éprouve, certes de l'affection pour lui mais surtout de la culpabilité. Du coup, en sachant que l'intrigue de l'histoire repose essentiellement sur le tiraillement de la jeune femme entre Will de 1978 et un autre personnage de 1715, ce "suspense" tombe à l'eau.
 
Troisième point qui m'a plutôt refroidi, c'est le fait que Jane se retrouve dans le corps de Winifred. Étrangement, dans Les âmes vagabondes de Stephenie Meyer, je n'avais pas perçu ça de cette façon mais dans La rose et la tour, j'ai trouvé que la situation était assez gênante. Un peu comme si Jane n'avait que faire d'être dans le corps d'une autre et faisait ce qui lui chantait... Je passerais sous silence un détail sur ce point pour ne pas spoiler mais j'étais ébahie de la tournure des événements. 
 
Enfin, quatrième et dernier point négatif de cette histoire, c'est, pour moi le dénouement trop rapide et "simple" de cette histoire.Certes pour la partie 1715/1716, j'ai trouvé la fin plutôt juste et réaliste mais pour celle de 1978, j'ai trouvé que l'auteure jouait la carte de la facilité pour son héroïne. 
 
Au final, je reste assez déçue de La rose et la tour. Je m'attendais à une histoire pleine de rebondissements, d'émotions et d'amour et je suis restée sur ma faim. Sans doute lié au fait que je n'ai pas accroché à Jane et ses choix. C'est dommage, car la situation et le contexte historique sont sympa à découvrir mais le style de l'auteure n'a pas réussi à me captiver.

4 jours de folie - Emma Hart

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article