Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La dame du château de Wildfell - Anne Bronte

La dame du château de Wildfell
 
La dame du château de Wildfell
 
Titre : La dame du château de Wildfell
Auteur : Anne Bronte
Edition : Hugo Roman
Merci à la Maison d'Edition pour cette lecture
 
La dame du château de Wildfell
 
 
Ma Chronique
La dame du château de Wildfell
J'ai aimé !
 
Une fois de plus me voilà plonger dans un roman d'une des sœurs Bronte. Cette fois, c'est avec La dame du château de Wildfell d'Anne Bronte et je dirais que sur les trois sœurs, c'est sans doute celui que j'ai préféré pour le moment.
 
La dame du château de Wildfell, c'est l'histoire d'Hélène, une jeune femme de caractère, nouvelle locataire de Wildfell qui attise toutes les curiosités. D'où vient-elle avec son fils, qui est-elle vraiment, tant de question qui tourmenteront Gilbert Markham (notre narrateur) d'abord sceptique vis-à-vis de la jeune femme, puis totalement sous le charme.
 
La dame du château de Wildfell peut dérouter le lecteur à plusieurs reprises. Il est vrai qu'Anne Bronte a choisi un style tout particulier pour son roman. En effet, il débute sous forme d'une longue lettre de Gilbert Markham. Mettant une certaine distance entre le lecteur et les personnages. Elle nous propose également quelques passages du journal intime d'Hélène et enfin, le roman commence avec la narration de Gilbert, puis un petit saut dans le temps avec les débuts de la jeune Hélène pour enfin finir avec Gilbert. Dis comme ça, il est vrai que c'est assez perturbant mais pas moins intéressant. Car cela permet d'en savoir vraiment plus sur nos personnages.
 
Dans la première partie, nous faisons donc la connaissance de Gilbert Markham et de Mrs Graham (Hélène). La jeune femme prétend être veuve et séjourne chez Mr Lauwrence avec son fils, Arthur. Mais cette situation fait bien jaser. Qui est-elle, pourquoi est-elle si mystérieuse, très vite les commérages seront de mises et Gilbert sera bien décidé à découvrir la vérité. Car si lors de sa première rencontre avec Hélène il ne semble pas la porter sur son cœur, bientôt, il en apprendra davantage sur la jeune femme et changera vite d'avis.
 
Mais ce qui va tout bouleverser c'est sa volonté d'avoir la vérité sur Hélène, en prenant sa défense face aux autres. Hélène va finalement lui confier son journal retraçant sa vie et lui révélant ainsi son passé. C'est ainsi que la seconde partie du roman débute. Nous nous retrouvons quelques années plutôt et nous découvrons la jeune Hélène. Bien avant son arrivée à Wildfell.
 
Priée de se marier rapidement, la jeune Hélène tombe sous le charme de Mr Huntingdon. Malgré les mises en garde de sa tante, la jeune femme suit son cœur et pense pouvoir tempérer les penchants d'Arthur Huntingdon assez excessifs. Quelques temps après, tout deux se marient et c'est la descente aux enfers pour Hélène

Car à l'époque, une femme n'est bonne qu'à marier et tenir la maison. Elle n'est en rien libre et doit simplement se plier en quatre pour son époux. Il est alors impensable pour une femme de quitter son mari ou encore ne pas lui obéir. Hélène, malgré son fort caractère va rapidement être sous la coupe d'Arthur. En plus d'avoir un sérieux penchant pour la boisson mais aussi pour l'infidélité, le - désormais - père de famille va même jusqu'à prendre sous son ail son jeune fils afin de le monter contre sa mère, la rabaissant dès que possible.

En femme aimante et surtout chrétienne dans l'âme, Hélène va toujours voir le bon côté de son mari. Les quelques moments où il n'est pas exécrable seront une lueur d'espoir pour la jeune femme. Et chaque fois qu'elle tentera de reprendre le pouvoir de mener une vie plus saine pour elle et son fils, Arthur ne manquera pas de faire un nouveau coup de grâce.
 
Après plusieurs années dans cette prison qu'est devenue sa maison et voyant la mauvaise influence qu'avait son époux sur son fils, la jeune femme prendre la décision de s'enfuir. A l'époque, cette acte est impensable et surtout illégal. Mais Hélène ne peut se résoudre à continuer ainsi. C'est ainsi que débute la troisième et dernière partie, à Wildfell. Gilbert Markham découvre les épreuves qu'à du traverser Hélène et ne peut se résoudre à mettre fin à ses sentiments naissants pour elle. Mais bien des rebondissements sont à prévoir et autant dire qu'Anne Bronte n'y va pas de main morte avec ses personnages. Tout comme eux, le lecteur n'est pas épargné. J'ai parfois eu envie de secouer Hélène pour son côté pieux et sa charité sans faille vis-à-vis de cet homme odieux mais bon. 
 
La dame du château de Wildfell est un roman percutant. D'autant plus pour son époque. Car si aujourd'hui les femmes ont plus de droits, à l'époque du récit d'Anne Bronte ce n'est clairement pas le cas. Anne Bronte est une féministe dans l'âme et fait de ses héroïnes des femmes fortes et indépendantes. En conclusion, il faut certes s'accrocher un peu par moment mais l'histoire d'Hélène en vaut la peine. Et petit plus pour la narration de Gilbert, que j'ai beaucoup apprécié.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article