Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pas celle que tu crois - Mhairi McFarlane

 

Pas celle que tu crois - Mhairi McFarlane

 

Titre : Pas celle que tu crois
Auteur : Mhairi McFarlane
Edition : Collection &H
 
chronique blogueuse littéraire Ivy Wilde, tome 1 : Quand fainéantise rime avec magie - Helen Harper
Mon avis
Mhairi McFarlane
Je suis mitigée
 
J'aime énormément la plume de Mhairi McFarlane et notamment ses romans Comme si c'était toi et Parce que c'était nous, qui m'avait beaucoup plu et émue. Du coup je repère et achète tous ses romans dès leurs sorties. Pas celle que tu crois en fait partit. Depuis un certain temps maintenant, il est dans ma Pile à lire et m'attend bien sagement. Avec le confinement, j'ai eu envie de l'en sortir pour passer un bon moment de lecture.
 
Pas celle que tu crois, c'est l'histoire d'Edie. La jeune femme est invitée au mariage de ses collègues. Ce mariage va tourner au fiasco quand le - fraîchement - marié va l'embrasser sous les yeux médusés de la mariée. La risée de tout le monde et notamment ses collègues, Edie prend ses affaires pour partir chez son père loin de tout avec pour mission de faire une biographie d'une célébrité, un acteur à la réputation plus que douteuse. Son but ? Se faire oublier de tous et prouver qu'elle n'est pas celle qu'ils pensent... 
 
Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'ai été ravie de retrouver la plume de Mhairi McFarlane. Un style agréable avec toujours une pointe d'humour. Pour autant, j'ai rapidement compris que ma lecture ne serait pas tout à fait à la hauteur de mes espérances. 
 
Il est vrai que le speech de base est assez classique en romance contemporaine on ne s'attend pas à beaucoup d'originalité mais j'avoue que j'en attendais bien plus de l'auteure qui, par le passé à su s'émanciper des histoires du même genre. Ici, Edie, notre héroïne m'a paru assez naïve face à ce qu'il lui arrive. Elle fait confiance un peu trop vite à mon sens et a parfois des œillères. Finalement, elle reste assez fade comme héroïne et j'ai eu du mal à m'attacher à elle malgré la compassion qu'elle pourrait dégager vu la situation.
 
De son côté, le personnage masculin est assez sympa. L'acteur mystérieux qui ne veut parler avec personne, celui qui envoie bouler assez facilement pour finalement s'ouvrir à l’héroïne fraîchement débarquée. Bon, vous l'aurez compris, c'est le cliché par excellence du personnage masculin. Ca passe plutôt bien mais ça ne se démarque pas du reste.
 
Pas celle que tu crois reste vraiment en surface. C'est étrange parce que l'auteure m'avait habitué à vraiment aller au bout des choses. Bien souvent, les émotions étaient au rendez-vous. Là, je l'avoue, je reste vraiment sur ma faim. L'histoire est assez lente et plate, les quelques rebondissements sont assez survolés et ne tiennent pas suffisamment leurs promesses. Même la romance me laisse de marbre. 
 
Cependant, l'auteure a tout de même abordé quelques thèmes importants. Le harcèlement, et notamment sur les réseaux sociaux. Un thème d'autant plus d'actualité qu'avec ce qu'il se passe en ce moment. Rumeurs, interprétations de photos ou de faits, partages, moqueries... Tant de sujet que l'auteure prend soin de mettre en avant.
 
Pourtant, en toute honnêteté, j'ai l'impression d'être passée à côté de l'histoire. Le tout m'a paru assez long et peu addictif. C'est tellement dommage car sur le papier, l'histoire avait tout pour me plaire. Mais trop de longueurs tue la longueur et les personnages n'ont pas relevé le niveau.
 
Au final, je reste assez déçue de Pas celle que tu crois. Une déception qui s'accentue sur la fin qui, avouons-le nous achève. Une fin à mon sens bâclée, trop ouverte et sortie de nulle part. Mon conseil, découvrir ses autres romans, qui valent vraiment la peine !
 
 
Helen Harper

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article