Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La légende d'Iseabail & Keir, tome 1 : Au cœur du loch - Marine Gautier

La légende d'Iseabail & Keir, tome 1 : Au cœur du loch - Marine Gautier
 
Série : La légende d'Iseabail & Keir
Titre : Au cœur du loch (tome 1)
Auteur : Marine Gautier
Edition : Mxm Bookmark (Collection Infinity)
 
chronique blogueuse littéraire Ivy Wilde, tome 1 : Quand fainéantise rime avec magie - Helen Harper
 
Ma chronique
La légende d'Iseabail & Keir, tome 1 : Au cœur du loch - Marine Gautier
Je suis mitigée
 
En ce moment, j'ai envie d'évasion, d'univers bien éloignés du notre pour penser à autre chose. Du coup, je me tourne davantage vers les univers fantasy ou fantastiques de ma PAL. J'ai donc tout naturellement eu envie d'en sortir La légende d'Iseabail & Keir, un premier tome tout petit à la couverture si jolie. 
 
Dans La légende d'Iseabail & Keir, nous suivons Iseabail et sa famille. La jeune femme vit avec son père et sa soeur. Ensemble, ils travaillent la terre et la laine et s'autorise des excursions dans les îles pour perpétrer les traditions écossaises. Mais durant l'une d'elles, Iseabail va disparaître, emportée par un Each-uisge. Son destin semble scellé à tout jamais... 
 
L'auteure, Marine Gautier nous plonge dans un univers à la fois complexe et intriguant. Elle semble fascinée par les traditions et mythologies écossaises et nous en fait profiter. Honnêtement, je suis novice sur le sujet. Avant de commencer ma lecture, j'avoue n'avoir jamais entendu parler ou lu sur le sujet des Each-uisge. D'ailleurs, ce terme est un mystère à lui tout seul puisque j'ai buté dessus à chaque fois que je le rencontrais dans ma lecture. Un Each-uisge c'est en fait un cheval aquatique qui capture des proies et les emmène au fond du lochs pour les dévorer. Rien de très réjouissant donc. 

J'ai apprécié le côté mythologique de l'histoire et ses complexités. D'ailleurs, le côté malédiction m'a vaguement rappelé La belle et la bête, mais passons. Si cet univers riche a de quoi intriguer le lecteur, il peut aussi être à double tranchant. J'avoue que les descriptions sont pratiques pour se lancer dans l'histoire mais ensuite, j'ai eu l'impression qu'elles alourdissaient le roman. Il est vrai que malgré le peu de pages que contient ce premier tome, il m'a paru assez long et lent.
 
A côté de ça, je suis assez mitigée sur les personnages et leur développement. Iseabail est une jeune femme débrouillarde, c'est clair. Pour autant, je ne l'ai pas trouvé très réfléchie ou courageuse. Elle se retrouve embarquée au fond du loch mais ne semble pas plus inquiète que ça et pire encore, elle fait rapidement confiance à Keir, malgré les circonstances. De son côté, Keir est assez intriguant. Sa condition est sa principale qualité. Le mystère autour de lui est assez intéressant mais comme je vous le disais plus haut, j'ai trouvé qu'il manquait vraiment d'approfondissement. Il m'a paru assez fade et sans relief... La romance qui en découle est soft mais tellement rapide. On se demande s'ils se connaissent vraiment avant de tomber amoureux... 
 
En fait, - à mon sens - ce roman peut se découper en deux. La première partie est développée à son maximum. Nous faisons connaissance de la petite famille, de leurs difficultés, leurs liens familiaux. Et la seconde, où l'on entre dans le vif du sujet et où tout va un peu trop vite. J'aurais voulu que ce soit l'inverse. Car si l'histoire se déroule sur un certain temps, nous, lecteurs, n'avons pas du tout cette sensation, bien au contraire. J'ai eu l'impression (en exagérant un peu) que l'histoire ne se déroulait que sur quelques jours. 
 
C'est assez dommage car il y avait beaucoup à exploité. L'histoire de La légende d'Iseabail & Keir avait un fort potentiel, tout comme l'univers. Mais je ne me suis pas attachée aux personnages plus que ça, et le tout m'a paru assez long. 
Helen Harper

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gilwen 04/05/2020 19:20

J'avais eu le même sentiment sur ce roman. Je partais super enthousiaste parce que j'ai une "petite" passion pour l'Écosse, et effectivement tout ce côté ainsi que l'aspect surnaturel sont bien fichus, mais pour le reste, j'ai trouvé que cela manquait d'approfondissement et se passait trop rapidement. Du coup je suis restée assez en retrait de l'histoire.