Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Eve of Man, Tome 1 : Eve of Man - Giovanna Fletcher et Tom Fletcher

Eve of Man, Tome 1 : Eve of Man - Giovanna Fletcher  et Tom Fletcher
 
Série : Eve of man
Titre : Eve of man
Auteur : Giovanna Fletcher et Tom Fletcher
Edition : Page Turners
 
Merci à la Maison d'Edition pour cette lecture
chronique blogueuse littéraire Eve of Man, Tome 1 : Eve of Man - Giovanna Fletcher et Tom Fletcher
 
Résumé :
Le premier jour, personne n'y a prêté attention. Le lendemain, on a pu encore croire à une coïncidence. Mais le troisième jour, puis les suivants, il a fallu se rendre à l'évidence : seuls naissaient des garçons. Et pendant cinquante ans, seuls des garçons sont nés, menaçant la survie même de l'humanité. Puis, contre toute attente, Eve est née. Eve a toujours vécu seule dans une tour sous le regard strict des Mères qui l'ont élevée loin des hommes, car elle est la dernière fille sur Terre. Maintenant qu'elle a l'âge de procréer, elle doit faire face à son destin. Trois hommes ont été sélectionnés pour elle, et l'avenir de l'humanité est entre ses mains. C'est un sort qu'elle a toujours accepté. Jusqu'à ce qu'elle rencontre Bram.
 
Ma chronique
Eve of Man, Tome 1 : Eve of Man - Giovanna Fletcher et Tom Fletcher
J'ai aimé, mais...
 
Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu de dystopie. Il faut dire que ce genre a fait le buzz pendant quelques années à l'époque de Hunger Games, Divergente et bien d'autres. Du coup, j'avais la sensation d'avoir fait un peu le tour et de retomber sur les mêmes histoires. Alors quand j'ai appris la sortie de Eve of man, je me suis dit, super, une nouvelle petite dystopie à découvrir. 
 
Comme son nom l'indique, nous suivons Eve, la dernière fille née. Pendant des années, seuls des garçons ont vu le jour et autant dire que l'espèce humaine pourrait bien disparaître. Mais ça, c'était avant l'arrivée d'Eve. La jeune fille a tout de suite été isolée et sous bonne garde avec comme but ultime, procréer. Eve s'était faite à cette destinée jusqu'au jour où elle rencontre Bram. 
 
Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'avais quelques appréhensions. Il faut dire que j'avais vu pas mal d'avis passer et pas très positif. Mais contre toute attente, j'ai trouvé le démarrage de Eve of man plutôt sympa. Nous y faisons la connaissance d'Eve et ses conditions de vie. Son isolement est vraiment un élément important car cette solitude qui lui pèse joue un grand rôle pour sa prise de décision. Concrètement, notre héroïne n'a pas vraiment son mot à dire, elle suit les directives à la lettre et ne s'interroge pas plus que cela sur ce qu'il se passe autour d'elle.
 
Du côté de Bram, je dois dire que j'ai été davantage intriguée. Bram c'est le fils d'un homme haut dans la hiérarchie, celui qui voudrait voir les choses avancer et pense au bien d'Eve. Car si nos deux héros "se parlent" régulièrement, ce n'est pas tout à fait ce à quoi on peut s'attendre et j'avoue avoir trouvé intéressant de découvrir toute cette technologie futuriste et en comprendre son fonctionnement. 
 
Je partais donc sur de bonne base car une fois le décor planté et les éléments principaux expliqués, j'avais vraiment envie d'en savoir plus. Il faut dire que l'avenir de l'humanité repose sur notre jeune héroine, et autant dire que les choses s'annoncent complexes et on se doute bien que tout le monde n'est pas tout blanc ou tout noir. Comme toute bonne dystopie, les choses vont rapidement se gâter. 
 
Et malheureusement, arrivée à la moitié du roman j'ai commencé à trouver que l'histoire manquait de rythme et de rebondissements pour tenir en haleine le lecteur. Finalement, cela restait assez prévisible et je m'attendais vraiment à plus de développement de ce côté là. Il m'a manqué ce petit truc qui fait qu'on ne décroche pas de sa lecture. 
 
Enfin, la romance ne m'a pas totalement convaincu. J'ai eu la sensation que ça allait trop vite alors que concrètement, nos deux personnages ont noué des liens depuis plus longtemps mais étant donné que nous n'avons pas ce passif et qu'on débarque au moment où tout bascule, j'ai eu quelques soucis de réalisme.
 
En conclusion, les auteurs nous proposent une dystopie sympa avec une idée intéressante qui amène le lecteur à se poser des questions sur les raisons d'une telle disparition de la gente féminine ou encore sur le système mis en place. Malheureusement, elle était en demi teinte pour moi. Il m'a manqué ce truc qui fait qu'une lecture se démarque des autres. Dommage. 
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article