Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La roue du temps, tome 7 & 8, Un Lever de Ténèbres - Robert Jordan

 
Série : La roue du temps
Titre : Un Lever de Ténèbres (tome 7 et 8)
Auteur : Robert Jordan
Edition : Bragelonne
 
Merci à la Maison d'Edition pour cette lecture
chronique blogueuse littéraire
 
La chronique de Fred

 

Un Lever de Ténèbres (en 2 parties) est le 4ème tome de la saga de fantasy La Roue du Temps écrite par Robert Jordan. Comme de juste, spoilers inévitables sur les précédents tomes !
 
Rand, ancien berger devenu élu des prophéties s'est dégoté une épée magique surpuissante, une armée de fidèles redoutables, un royaume à gouverner... Ce qui semble nettement moins exaltant quand il se rend compte qu'il est cerné par des ennemis, guetté la nuit par des assassins, et que ceux qui ne veulent pas le tuer se contentent de vouloir constamment le manipuler - quand ils ne craignent juste pas qu'il devienne dingue et les massacre par accident. Pour lui et ses deux meilleurs amis, Mat le chenapan chanceux et Perrin l'ancien forgeron qui parle aux loups, la progression sociale est fulgurante.
 
Mais voilà, il va leur falloir se bouger, et vite, car les menaces éclosent à tout bout de champs. Entre la cabale de traîtresses Aes Sedai détentrices du Pouvoir qui fait surface, un fou homicide qui à l'intention de raser leur pays d'origine pour les provoquer et les bulles du Mal, ils ne s'ennuient pas.
 
Ces dernières notamment ne sont pas très fun : des altérations de la réalité - néfastes évidemment - qui causent chaos et destruction (à bases d'armes homicides, de doubles maléfiques et de cartes vivantes). Au milieu de tout ce chaos, quelques uns de nos personnages vont trouver l'amour de façon parfois un peu surprenante (mais ne révélons rien).
 
Ce tome (découpé en deux) est peut être mon préféré de ma saga. Il s'oppose largement au dernier dans le style : d'une quasi course poursuite en suivant les événements on passe à de véritables stratégies exécutées et non plus à de la réaction à l'urgence.
 
Rand et Perrin ont la part belle, chacun dans sa propre intrigue qui va longtemps les séparer. Rand apprend à connaître les Aiels, ce peuple mystérieux mélange culturel entre le monde Arabe du moyen-age et le Japon traditionnel (à la sauce fantasy pour encore plus de badass attitude). Pas mal d'action dans ce tome, un peu de romance pour motiver nos personnages, un choc culturel énorme et des intrigues qui foisonnent.
 
Le seul point négatif, c'est la montée en régime d'Egwene. Ancienne fiancée de Rand, elle était sympathique au début, souvent parce qu'elle calmait un peu l'égo de ses amis (vous savez avec leurs histoires d'élu de prophéties, leur envie - ou obligation - de jouer les héros...) Depuis... elle devient progressivement une madame je-sais-tout-mieux-que-tout-le-monde, qui fait preuve d'une mauvaise foi éhontée proprement agaçante (ce qui ne va pas s'améliorer par la suite).
 
D'autres personnages secondaires tels qu'Elayne ou Nynaeve prennent de l'importance progressivement en se lançant à la recherche de l'Ajah Noire traîtresse. Reste à savoir qui au juste tends des pièges à qui dans cette poursuite au bout du monde !
 
Un Lever de Ténèbres m'a fait accroché à la saga jusqu'à la fin, et où Rand est particulièrement impressionnant de stoïcisme stylé. Je suis un fanboy, j'assume. Si vous avez tenu jusque là, vous aussi surement un petit peu. Lisez le !

Fred du blog Lu & Approuvé

 
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article