Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Kate Daniels, tome 7 : Rupture magique - Ilona Andrews

 
Série : Kate Daniels
Titre : Rupture Magique (tome 7)
Auteurs : Ilona Andrews
Edition : MxM Bookmarck (Collection Infinity)
 
chronique blogueuse littéraire
 
Résumé
Attention, il s'agit du tome 7 de Kate Daniels !
 
Désormais Compagne de Curran, le Seigneur des Bêtes, l'ex-mercenaire, Kate Daniels, doit gérer plus de responsabilités qu'il est humainement possible. Elle doit non seulement essayer de maintenir son agence d'investigation à flot, mais aussi arbitrer les affaires de la Meute tout en préparant ses membres à une attaque de Roland, un être ancien et cruel, doté de pouvoirs quasi-divins. Depuis que le lien entre Kate et lui a été rendu public, plus personne n'est à l'abri. Encore moins les proches de la jeune femme. Tandis que l'ombre menaçante de Roland se rapproche inexorablement, Kate doit se rendre au Conclave, une réunion où les dirigeants des différentes factions paranormales d'Atlanta se retrouvent régulièrement. Confrontée à l'assassinat d'un Maître des Morts perpétré selon toute vraisemblance par un métamorphe, Kate n'a que vingt-quatre heures pour débusquer le tueur. Et cette fois-ci, en cas d'échec, s'amorcera une guerre qui détruira tout ce qui lui est cher.
 
Ma Chronique
C'est un coup de cœur
 
Sept petits mois après la sortie du tome 6 (où une éternité quand on est accro à Kate Daniels) et me voilà de nouveau en attente pour la suite. Est-ce que je n'ai fais qu'une bouchée de ce septième tome ? Oui et encore, je suis dans une période où rien ne me captive vraiment du coup, j'ai traîné ma lecture sur trois jours. Et pourtant, ce n'est pas l'envie qui manquait bien au contraire.
 
Finalement, c'est vers une heure du matin que j'ai fini cette suite de Kate Daniels et autant vous dire que je suis, une fois de plus conquise ! Combien de série connaissez-vous, qui au bout de 7 tomes, sont toujours aussi géniales, addictives et pleines de surprises ? Honnêtement, je pense que vous pouvez les compter sur vos dix doigts. Kate Daniels ne fait que me surprendre au fil des tomes. Vous pensez qu'il sera difficile de faire mieux et pourtant, les personnages, l'histoire, tout est à la hauteur. Alors je commencerais cette chronique par dire MERCI, merci au couple Ilona Andrews pour cette série qui ne s’essouffle jamais et merci à Mxm Bookmark, pour la publication française !
 
Maintenant, entrons dans le vif du sujet. Ami lecteur, si tu n'as pas lu les six premiers tomes, file les lire et revient ensuite m'écouter (ou plutôt lire) t'expliquer combien cette suite est géniale.
 
Kate sait désormais que son père est à deux doigts de lui tomber dessus. Il faut dire que Hugh d'Ambray n'y est pas allé de main morte dans le tome précédent. Kate, Curran et toute la bande ont failli y laisser la peau. Et Tante B a brutalement été tué. Mais comme on dit, la vengeance est un plat qui se mange froid... De retour à la forteresse, pas une minute de répit pour eux. Entre le conseil, le Peuple qui fait des siennes et un nouveau cadavre qui sème la zizanie, rien ne va plus. Kate va devoir redoubler d'efforts pour éviter une guerre et protéger ceux qu'elle aime.
 
Vous l'aurez compris, ce septième tome nous pousse dans nos retranchements. Kate doit faire face à beaucoup d'ennemis à la fois et sait que son père, Roland, dont on nous parle depuis le début va venir pour elle. Autant vous dire que la pression monte et nous sommes autant sur le qui vive qu'elle. 
 
Comme pour les tomes précédents, j'ai adoré retrouver tout le monde. Chaque personnage à ce petit truc qui fait qu'on a envie d'en savoir plus. Barabas, Ascanio, Derek, Jim, Andréa, Desandra, chacun apporte quelque chose à l'histoire. Certains étaient brièvement présents dans les tomes précédents et bien plus mis en avant dans Rupture Magique. Du coup, on en apprend davantage sur eux et leur mode de fonctionnement.
 
Et bien sur, Kate et Curran. Vous ai-je dit à quel point je les aimais tous les deux ? Oui ? A multiples reprises mais je vais ajouter une autre couche. Ils sont tout simplement géniaux. Désormais un couple officiel et plus encore, ils sont à la fois drôles, adorables et bien loin des couples clichés et nian-nian. Chaque moment à deux est un régal. On ne s'en lasse pas.
 
L'intrigue de ce tome est davantage centré sur le face-à-face d'Hugh et Kate (le second) et le moment tant attendu avec Roland. Autant dire que les rebondissements, les révélations sont de mises. Pas une minute de répit ni de temps mort. Comme je vous le disais, la tension est palpable et tout comme Kate, on sait que les choses vont mal tourner sans savoir à quel moment. On retient son souffle jusqu'au bout.
 
Et quelle fin ! Une fois de plus, notre couple d'auteurs nous offre une fin à couper le souffle. Ce twist de fin m'a laissé totalement sur le c.. J'étais à la fois heureuse, excitée à l'idée de lire la suite et triste de devoir attendre quelques mois de plus (février 2020) pour avoir le tome 8. 
 
Je ne saurais vous dire combien cette série se démarque de mes lectures. Chaque nouveau tome est comme un Noël pour moi. J'ai la sensation d'avoir toujours un petit coin de ma tête avec ces personnages et les relectures n'en sont que plus nombreuses. Action, humour et émotions sont au rendez-vous et ce même après sept tomes. Rupture Magique est mon second coup de coeur de l'année et autant vous dire que j'en avais cruellement besoin. (Le premier étant le sixième tome de Kate Daniels ).
 
Si ce n'est pas encore fait, n'hésitez plus, lisez Kate Daniels
 
 
 
Mes chroniques sur la série Kate Daniels d'Ilona Andrews
 
   
    
 
Passionnée de lecture blog littéraire critique chronique
 

- OK. Remonte-moi. (Rien) Ascanio ?

C'était quoi encore le problème ? Un papillon l'avait-il distrait ?

La corde remonta à toute vitesse comme sous l'action d'une manivelle. Je filai vers le haut telle une fusée. Que... ?

Ma tête dépassa du rebord de l'immeuble et je me retrouvai nez à nez avec Curran. Et merde.

Il tenait la corde d'une main, les muscles de son bras bien gonflés sous son sweat-shirt. Son visage ne montrait aucun effort. Etre le métamorphe le plus costaud de la ville avait ses avantages. Derrière lui, Ascanio se tenait immobile et jouait les hommes invisibles.

Goguenard, le Seigneur des Bêtes me fit une pichenette sur le nez.

- Bouh.

- Très drôle. Tu veux bien me poser par terre ?

- Que fais-tu dans Unicorn Lane à la nuit tombée ? - J'appréhende un chatpinou. Et toi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La couleur des mots 24/10/2019 09:30

J'ai tellement hâte de pouvoir le lire T.T