Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Orion, Tome 1 : Ainsi soient les étoiles - Battista Tarantini

Orion, Tome 1 : Ainsi soient les étoiles - Battista Tarantini
 
Série : Orion
Titre : Ainsi soient les étoiles (tome 1)
Auteur : Battista Tarantini
Edition : Hugo Roman
 
Merci à la Maison d'Edition pour cette lecture
chronique blogueuse littéraire
 
Résumé
Après des années de travail intenses et douloureuses, Leo Kats sera Nikiya dans la Bayadère qui se jouera à l’Opéra de Sydney. C’est la consécration pour cette jeune danseuse. Quelques jours avant la représentation, Orion Atlay, illustre chorégraphe français, s’invite dans l’école de la compagnie pour y créer un ballet irrévérencieux. Et il veut Leo, lumineuse et docile. Seulement elle.
Obsédé par la première danseuse, Orion tente tout pour la convaincre. Secouée par les méthodes peu académiques du maître de ballet, troublée par le désir qu’elle ressent pour lui, Leo craint le pire pour sa carrière.
Des studios à la scène, en passant par les coulisses de l’Opéra, les deux Étoiles dansent avec leurs ombres. Elles devront se battre pour trouver l’amour.

 

Ma Chronique
J'ai été déçue
 
L'habit ne fait pas le moine, je le sais. Pourtant, lorsque j'ai découvert la couverture de ce premier tome d'Orion, j'ai su que je voulais découvrir son contenu. Une fois de plus, je vais aller à l'encontre des nombreux avis que j'ai vu passer dernièrement et vous dire pourquoi je n'ai pas aimé Orion, ainsi soient les étoiles car cela a été ma seconde grosse déception de l'année.
 
Avant ça, un bref résumé de l'histoire pour vous mettre dans l'ambiance du roman. Leonie alias Leo est danseuse depuis de nombreuses année touche enfin au but. Elle devient première ballerine à l'Opéra pour une représentation qu'elle a énormément travaillé. Toute sa vie se résume à la danse pourtant, lorsque le célèbre Orion débarque pour choisir sa nouvelle muse, et danseuse, tout se bouscule et entre eux une relation intense et étrange s'installe. 
 
Avant d'entrer dans le vif du sujet, j'avoue ne pas avoir été tant que ça emballée par le style de l'auteure, qui m'a paru assez brouillon et manquait de piquant pour rendre l'histoire captivante dès les premières lignes. Malheureusement, j'ai senti dès le début que cette lecture serait compliquée pour moi et que ma note allait en pâtir. Je ne m'étais pas trompée car plus j'avançais dans l'histoire et moins j'appréciais. 
 
Tout d'abord, j'ai détesté Leo. A dire vrai je l'ai trouvé très immature, cruche à l'extrême et vraiment agaçante. Elle m'a d'ailleurs rappelé une certaine Ana (cf : Cinquantes nuances de Grey) alors étant donné que je n'ai pas aimé ce dernier, la cohabitation entre elle et moi s'est assez mal passée. Elle est molle et se laisse totalement manipuler et façonner par Orion. Vous l'aurez compris, sa personnalité s'efface totalement, telle une page blanche à réécrire.
 
De son côté Orion, bien que mystérieux et passionné par son travail, je lui accorde ce point m'a déplu de A à Z. Non vraiment il est quasiment tout ce que je n'aime pas dans les personnages masculins. Il est possessif à l'extrême, un brin manipulateur, parce que quand il veut, il obtient, quitte à faire des choses pas très correctes pour y arriver. Et puis bien sur, il ne pense qu'au cul, et ça, c'est le cerise sur le gâteau. Une vierge à déflorer, SUPER, réglons ça rapidement histoire de passer à autre chose. Et alors pour couronner le tout, il est comme le cliché du français que l'on aperçoit souvent dans les romans américains (je pense notamment au second tome de Calendar Girl avec Alec) et j'avoue ne pas avoir compris, puisqu'il s'agit d'un roman français... Alors certes, cela se passe en Australie mais quand même. J'aurais aimé éviter ces clichés du type qui ne pense qu'au sexe et dont les tiques verbales sont répétitives pour bien montrer qu'il est français. On s'abstiendra de sa relation spéciale qu'il a avec Claudia, parce que là aussi j'ai été "dégoûtée" de ce que je lisais... 
 
L'histoire en elle-même avait tout pour me plaire, car déjà très jeune, les seuls romans que je lisais étaient sur la Danse, et j'avais vraiment hâte de me plonger dans Orion pour ces mêmes raisons. Un roman qui n'épargne pas le lecteur, qui montre l'envers du décor d'une ballerine, des dérives mais aussi la beauté des représentations. Je lui accorde donc ce point, un univers qui peut captiver le lecteur.

En revanche, pour ma part, ça ne l'a pas fait. Principalement à cause des personnages que j'ai tout simplement détesté. Mais aussi par le rythme du roman, assez lent et pourtant trop rapide concernant la relation Leo/Orion. Dans ces circonstances, il est difficile d'apprécier sa lecture. Je m'arrêterai donc là et laisse la suite à ceux qui ont apprécié ce premier tome. 
my-bo0ks chronique blogueuse littéraire
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chutjelis 08/02/2019 12:34

Peu de chroniques relève le côté manipulateur d'Orion, et la relation malsaine qui existe entre eux... J'ai aimé l'univers mais leur relation m'a vraiment mise mal à l'aise !

Carole94p 10/02/2019 18:43

Oui, d'ailleurs je ne comprends pas que ça n'est pas dérangé grand monde... je trouve que c'est omniprésent.

Florence 19/01/2019 21:52

Le résumé ne me branche pas du tout... Et quand je vois les avis... Je pense que je vais passer.

Carole94p 20/01/2019 16:38

Ca passe ou ça casse avec ce roman j'ai l'impression..

Charlotte 18/01/2019 23:12

L'univers de la danse m'aurait intéressée mais je déteste aussi ce type de personnages ... alors je passe mon tour !

Carole94p 20/01/2019 16:39

En effet, si tu n'aimes pas ce genre, mieux vaut éviter