Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Egomaniac - Vi Keeland

 
Titre : Egomaniac
Auteur : Vi Keeland
Edition : Hugo Roman
 
Merci à la Maison d'Edition pour cette lecture
chronique blogueuse littéraire
 
Résumé
Emerie  a enfin trouvé le local idéal pour abriter son cabinet de psychologie spécialisé dans les thérapies de couple. L'adresse est parfaite, à New York, sur Park Avenue, pour un loyer plutôt modique. Et tout cela pendant la période des fêtes de Noël. Elle emménage sur le champs, l'occasion est trop belle. Peut-être un peu trop justement... Son monde s'effondre lorsqu'elle découvre que ce bureau n'est pas libre du tout mais appartient à un avocat spécialisé dans les divorces, Drew Jagger. Emerie  joue souvent de malchance, voilà qui le prouve encore amplement. Mais comment peut-elle se sortir de cet imbroglio ?
 
Lorsque Drew trouve une inconnue dans ses bureaux en travaux, son premier réflexe est de la mettre à la porte. Très vite. Mais Emerie  est charmante et victime d'une escroquerie. Certes, il n'a pas grand-chose en commun avec une psychologue qui travaille à réconcilier les couples mais il pourrait se laisser attendrir. Partager un bureau n'est pas un gros effort et ne présente pas beaucoup de risques, n'est-ce pas ?
 
 
Ma Chronique
Je suis partagée
 
J'ai découvert l'auteure, Vi Keeland avec Cocky Bastard co-écrit avec Penelope Ward. Depuis, je ne manque pas une sortie d'un de ses romans. Il faut dire que ce que j'aime particulièrement dedans, c'est l'humour qui y est omniprésent. Alors, Egomaniac  me faisait cruellement envie, surtout avec tous les bons retours que j'avais eu dessus.
 
Emerie enchaîne les galères. La dernière en date ? Se faire arnaquer en pensant louer un bureau dans un bon quartier et se retrouver avec le véritable propriétaire devant les yeux un soir pendant les fêtes. Le comble dans tout ça ? Psychologue, elle se démène pour maintenir l'amour dans des couples pendant que Drew, lui y met un terme. Comment une psy et un avocat spécialisé dans les divorces peuvent-ils cohabiter dans un bureau ? 
 
Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'étais vraiment heureuse de me plonger dans Egomaniac . Mieux encore, j'avais déjà le sourire aux lèvres. Je sentais vraiment bien ma lecture. Après quelques chapitres, j'ai finalement laissé ma lecture au lendemain (comment ça il faut dormir ?). Je me suis donc replongée dedans avec envie le lendemain soir et ... là j'ai rapidement déchanté.
 
Alors je vous avoue, je ne comprends pas bien ce qu'il s'est passé entre ce laps de temps. J'ai apprécié le début et j'avais hâte de continuer ma lecture pourtant, j'ai eu l'impression de ne pas retrouver les éléments qui me plaisaient tant dans les premiers chapitres. Je m'explique.
 
Avoir le point de vue d'un homme dans une romance c'est sympa, et souvent j'en demanderais bien plus et là, j'ai tout simplement eu du mal à supporter de l'avoir. Et pour cause, Drew a de l'humour c'est un peu le cliché du mec qui pense très souvent au cul, mais l'entendre (ou plutôt lire) dire à tout bout de champ qu'il mate le cul d'Emerie ça en devient extrêmement long... Non vraiment, j'avais l'impression d'avoir à faire à un personnage qui ne s'intéresse qu'au physique. Surtout qu'il démonte chaque explications d'Emerie quand il s'agit de ses patients. Donc au final il n'y a pas de vrais dialogues dans notre couple... 
 
Emerie quant à elle est assez transparente. Mise à part ses dialogues assez tumultueux avec Drew, j'avais l'impression qu'elle faisait partie du décor... je n'aurais pas dit non à en savoir plus sur ce boulot, son parcours. La seule chose qui est mise en avant c'est son amitié avec le voisin (dont j'ai déjà oublié le prénom si particulier) qui forme une sorte de triangle amoureux, pas tellement dérangeant mais assez cliché. J'appréciais le côté miss catastrophe qui loupe un peu tout et la rend adorable mais sans vraiment m'attacher à elle.
 
Concrètement, la relation Emerie/Drew ne m'a procuré aucune émotion. Si quelques passages sont drôles, je pense notamment aux petites phrases sur la porte d'Emerie que Drew corrige à sa façon, le tout manque de profondeur et va bien trop vite pour une relation crédible.
 
Alors vous allez me dire, qu'est ce qui t'a plu dans le roman ? Eh bien je vais vous expliquer ce qui a sauvé ce roman de la déception. 
 
Le point de vue de Drew m'a, dans son ensemble, déçue. Mais, car il y a un mais. Les flashbacks de son passé ont totalement donné une autre dimensions à l'histoire. Pour tout vous dire, ce mystère autour de son personnage m'a vraiment tenu en haleine. J'avais hâte de retrouver ces chapitres et en apprendre plus sur lui, son passé et son ex. Des chapitres bien plus développés et profonds que le reste du roman. D'ailleurs, je dois dire que j'ai apprécié découvrir cette autre facette de Drew et ses décisions pas toujours idéales dans ces moments là.
 
Vous l'aurez donc compris, la partie suspense sur Drew dont je ne dirais rien dessus, est celle qui m'a le plus captivé. J'aurais aimé quelle soit davantage exploité et lui donner la place qu'elle mérite. En conclusion, je suis partagée concernant ma lecture d'Egomaniac. J'ai la sensation d'être passé à côté de ma lecture qui pourtant démarrait de façon parfaite.
 
my-bo0ks chronique blogueuse littéraire
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

EricaM 06/02/2019 22:03

Ah !! Ton avis va à l'encontre de nombreuses chroniques que j'ai pu lire. Je trouve ça très intéressant du coup.
J'étais prête à lire ce roman qui semblait amusant mais tu m'as mis le doute ^^

Carole94p 10/02/2019 18:44

Eh oui ! J'ai souvent des avis différents de l'avis global. J'en deviens extrêmement exigeante...

Camille 29/01/2019 12:50

Je suis assez d'accord avec ton avis même si Drew ne m'a particulièrement dérangée.
Bizarrement, ce qui tu lui reproches, c'est que j'ai reproché au héros de Playboy Pilot. C'était une des rares fois où je n'aimais pas le point de vue masculin dans un livre.

Carole94p 30/01/2019 10:33

C'est vrai ? Je n'ai pas Playboy pilot alors je pense que je ne le prendrais pas si c'est ce détail que tu n'as pas aimé dedans..