Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Too Late - Colleen Hoover

Chronique Too late de Colleen Hoover chez Hugo Roman
Titre : Too Late
Auteur : Colleen Hoover
Edition : Hugo Roman
Date de sortie : 3 mai
 
Too Late - Colleen Hoover
Sloan serait prête à aller en enfer et à revenir pour les gens qu'elle aime. Et elle le fait, chaque instant de sa vie. Forcée à vivre une relation avec le dangereux et corrompu Asa Jackson, Sloan fera tout ce qu'il faudra pour être sure que son frère ait tout ce dont il a besoin.
 
Et personne ne se mettra en travers de son chemin. Personne, excepté Carter.

 

 
Too Late - Colleen Hoover
Too Late - Colleen Hoover
Je remercie tout de même énormément Hugo Roman pour cette lecture
 
Depuis ma découverte de l’auteure avec Indécent et Hopeless, je ne lis les romans de Colleen Hoover qu’en VO. Je trouve sa plume tellement addictive et puis bon, autant se l’avouer, lire ces livres dès leur sortie c’est quand même vachement cool. On évite les spoilers, on évite les chroniques (positives comme négatives) et on se forge son propre avis, plus ou moins tranquillement.
 
Too Late a longtemps été sur Wattpad. Finalement, cette histoire a elle aussi sa petite sortie papier chez nous, avec Hugo Roman. Ne l’ayant pas lu (oui, oui, honte à moi), je me suis dit que c’était l’occasion de le découvrir en français. De plus, je suis plutôt vachement fan de la couverture, alors c’était parfait.
 
Pour vous dire quelques mots sur l’histoire, nous suivons Sloan, embarquée dans une relation toxique avec Asa. Il se drogue, il boit, il la trompe, il contrôle tout. Bref, ce n’est clairement pas le genre de personnage que l’on peut apprécier. Jusqu’à l’arrivée de Carter.
 
Avant toute chose, mon ressenti sur cette lecture n’est pas dû à la traduction. J’ai déjà eu l’occasion de relire les romans de Colleen Hoover suite à mes lectures VO et si, globalement, les relectures me faisaient ressentir moins d’intensité, elles n’étaient pas du tout remises en cause. En anglais, je trouve que même les moments les plus durs, vulgaires ou autres passent beaucoup mieux. Enfin bref. Tout ça pour dire, la traduction n’a pas été le point négatif de cette lecture.
 
Entrons maintenant dans le vif du sujet. Je me faisais une joie de lire Too Late. J’ai pris soin d’éviter au maximum les chroniques des lecteurs Wattpad ou VO, pour me plonger comme je le fais habituellement. Tout ce que je savais, c’est que Too Late est différent de ses autres romans et qu’il n’est pas pour tout le monde.
 
C’est le premier point que je soulèverais dans cette chronique. Comme le dit l’auteure au tout début, Too Late n’est pas à mettre dans toutes les mains. Cette couverture qui tranche avec les précédentes est aussi là pour le démarquer des autres. Plus j’y réfléchis et plus je me dis que Too Late se rapproche vraiment de la Dark Romance. Légèrement bien sûr, mais un peu quand même.
 
Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux on déjà une petite idée de mon avis global sur cette lecture. J’ai laissé passer quelques heures pour prendre du recul sur cette lecture et pouvoir vous en parler au mieux. Finalement, plus le temps passe et moins j’ai de choses positives dessus. Vous l’aurez compris, je suis ressortie de ma lecture de Too Late, vraiment déçue. Pire que ça même, déçue d’être déçue.
 
Colleen Hoover m’a toujours habitué à un certain niveau de qualité. Dans l’ensemble, ses romans sont toujours classés dans le haut de ma bibliothèque et les notes sont de mises, souvent au-dessus de 8/10 et très souvent 10/10. Pourtant, ici, je ne sais toujours pas qu’elle note lui donner. J’hésite, j’hésite entre la méga grosse déception et la déception…
 
Cette chronique sera malheureusement loin d’être positive.
 
Le début de Too Late, nous met dans l’ambiance de ce roman sombre et assez percutant. Sloan est enfermée dans une vie de captive, car avouons-le, elle n’a rien le droit de faire sans l’accord d’Asa. C’est tout juste si elle va en cours.
 
Au démarrage, je pense avoir eu un peu de compassion pour elle. Ce qu’elle traverse la pourrie de l’intérieur et c’est assez dur à découvrir. Pourtant, les choses évoluent assez rapidement et son comportement manque cruellement de bon sens, de crédibilité et surtout elle se comporte de façon totalement irréfléchie.
 
Asa est l’archétype du personnage détestable. Il n’a rien pour lui. Même son enfance ne m’a fait ni chaud ni froid. Je l’ai détesté du début à la fin. Je pense que tout le monde sera du même avis le concernant. Etre dans sa tête par moment n’a clairement pas arrangé les choses.
 
Enfin, nous avons Carter. Je dois avouer qu’au début, j’aimais plutôt bien son personnage. Il y a un peu de mystère autour de sa personne et son côté protecteur est vraiment sympa. Mais très vite, les choses perdent en crédibilité. Son personnage agit vraiment bêtement et son comportement brise le peu d’intérêt que j’avais pour lui.
 
Alors voilà. L’histoire de Too Late est vraiment centrée sur ces trois personnages là. Et je crois que c’est le premier point qui m’a déplu. Ces personnages ne sont pas spécialement attachants et j’avais vraiment du mal à comprendre leur réaction. Ils agissent bêtement et plus d’une fois j’avais envie de les secouer. Vous savez, comme dans les films d’horreur où le héros fonce tête baissée vers le danger…
 
L’histoire en elle-même n’a pas su me rattraper au décrochage. J’ai trouvé que le tout était bien trop surfait, manquait de profondeur et jouait trop sur la corde sensible pour être crédible. C’est dommage, car le début, malgré ses défauts était prometteur. Vraiment. L’espoir était là, les attentes également, mais le tout finit par être alourdit.
 
Vers la moitié du roman, j’ai su. Su que cette lecture n’allait pas me plaire et que rien ne pourrait changer cela. Et j’ai eu l’impression de prendre une vraie claque. Moi qui adore le style, les histoires et surtout les personnages de Colleen Hoover, moi qui pleure quasiment à chacun de ses romans j’ai eu l’impression d’être dans une caméra cachée, en plein cauchemar livresque sans pouvoir m’en réveiller.
 
La fin et surtout l’épilogue de deux kilomètres m’a finalement achevé. Pour tout vous dire, j’étais à deux doigts d’abandonner et ça n’aurait pas été un roman de Colleen Hoover, c’est probablement ce que j’aurais fait. Mais non, je suis allée au bout et avec le recul, je me dis que j’aurais peut-être dû m’abstenir. Les épilogues ont été la cerise sur le gâteau. J’ai eu l’impression de faire une overdose. Je n’ai pas compris l’utilité de certains passages et eu l’impression qu’on nous en rajoutait une couche là où ce n’était plus possible…
 
Alors voilà. En terminant Too Late, je suis perdue. Désemparée. Je n’ai pas retrouvé la plume de l’auteure que je chéris depuis des années. Certes son style évolue mais tout de même… Je suis habituée à plus d’émotions, de développement et surtout d’espoir. Car tout au long de ma lecture, c’est ce qui a manqué cruellement. Le message derrière qui nous montre l’espoir, la morale.
 
Cette chronique a été compliqué à écrire pour moi. J’ai l’impression de casser sans en avoir de positif à dire. C’est l’effet déception d’une déception. Colleen Hoover reste une auteure de talent, qui aborde des sujets toujours plus difficiles, cette lecture ne m’aura pas faite longtemps puisque je l’ai rapidement lu mais je suis déçue d’avoir été déçue.
 
Plus d'avis sur : 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La Cacahuète 22/04/2018 23:41

J'ai voulu tenter ce roman et comme toi, j'ai eu quelques difficultés avec ce CoHo.
Tout d'abord, comme tu le soulignes bien, il est très différent de autres romans de l'auteure. On est bien loin des romances avec une pointe de drama comme CoHo en a le secret.

La première partie du roman m'a bien embarquée. On découvre les persos et on en apprend plus sur eux. Mais ensuite, j'ai eu le sentiment que tout était trop rapide et se résolvait trop simplement. Je ne sais pas, la seconde partie perd quelque chose.

Je pense que CoHo a voulu s'essayer à quelque chose de différent. Ca passe ou ça casse ^^
Vivement ses prochains écrits qui devraient revenir dans la veine des premiers :)

Carole94p 23/04/2018 08:31

Oui je pense que c'est ça... Elle s'est essayé à un truc radicalement différent mais pour le coup avec moi ça a cassé...

Amabooksaddict 22/04/2018 14:12

Après avoir lu la chronique de Fée Liseuse et la tienne, je suis convaincue de ne pas commencer à découvrir l'autrice par ce roman (voir à ne pas le lire du tout) ; j'espère tout de même découvrir l'autrice prochainement car j'en entends énormément de bien (surtout par vous deux en fait ^^') du coup je suis vraiment très curieuse !

Carole94p 22/04/2018 21:43

Il est clair que je ne te recommande pas celui-ci... Elle en a écrit beaucoup et je pense que tu as l'embarras du choix.
Mes chouchous sont la trilogie Indécent et Hopeless ! Ensuite, j'ai adoré Ugly Love et November 9 !

Fée Liseuse 20/04/2018 19:32

Je commrends parfaitement tout ce que tu dis. C'est tellement ça. Décue d'être décue (pour ma part j'suis déçue de tout l'engouement autour du livre.. j'avais l'impression de lire un truc écrit pendant une teuf, sous l'influence d'exta .. je n'ai pas retrouvé ce qui m'a fait aforer Colleen Hoover au point de la considérer comme mon autrure préférée de tous les temps.. comme on dit, plus on aime une personne, plus la deception quand il y a deception est brutale) j'espere que le prochain CoHo sera mieux car là je perds mon amour pour ses histoires.. :'(

FéeLiseuse 20/04/2018 19:47

Pareil !! Je n'ose pas le lire. J'attends la VF du coup. Pour etresûre de pas avoir de doute sur ma comprehension.pour Maybe Not, lu en VO, je n'zvaispas aimé, et je l'avais relu en français car j'me disais peut-etreque c'est mon niveau d'anglais qui m'a faitcomprendre de travers O:-)

Carole94p 20/04/2018 19:38

Tellement... j'ai Without Merit dans ma PAL mais j'appréhende vraiment depuis.... Surtout que les avis sont vraiment pas top..