Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Meg Corbyn, tome 5 : Cartes Ivoire - Anne Bishop

Meg Corbyn, tome 5 : Cartes Ivoire - Anne Bishop
Série : Meg Corbyn
Titre : Cartes Ivoire
Auteur : Anne Bishop
Edition : Milady
 
Meg Corbyn, tome 5 : Cartes Ivoire - Anne Bishop
Attention, il s'agit du cinquième et dernier tome de la série Meg Corbyn
L'insurrection humaine a été brutalement réprimé par les Aînés, ces terra indigene plus sauvages et dangereux encore que leurs congénères des Enclos. Les humains qui ont survécu savent à présent qu'il faut craindre ce qui rôde dans les territoires interdits au-delà de leurs frontières. Heureusement, l'Enclos de Lakeside n'a subi que peu de dégâts grâce aux efforts de Simon, Meg et de la meute humaine. Mais l'arrivée du frère du lieutenant Montgomery, un vaurien prêt à tout pour s'enrichir aux dépens des autres, menace tout ce qu'ils ont accompli. Car si les Aînés, curieux face à ce nouveau type de prédateur, sont prêts à attendre qu'il commette de lui-même une erreur fatale, Meg a vu dans ses cartes l'ombre de la mort qui plane...
 
Meg Corbyn, tome 5 : Cartes Ivoire - Anne Bishop
Meg Corbyn, tome 5 : Cartes Ivoire - Anne Bishop
Je remercie Milady pour cette lecture !
 
Cet ultime tome de la série Meg Corbyn, Cartes Ivoire était sans doute le roman que j’attendais le plus au mois de Mars. Quatre ans après ma découverte de Lettres Ecarlates, le premier tome, j’attendais cette conclusion autant que je la redoutais. Après quatre tomes géniaux, une histoire d’amour naissante entre Simon et Meg a un stade de frustration extrême et des doutes concernant la direction qu’allait donner Anne Bishop à cette guerre entre les Autres et les Humains, les hypothèses étaient nombreuses et vu la couverture de cet ultime volet, je n’étais pas certaine d’avoir une happy end !
La série Meg Corbyn m’a toujours surprise et tenu en haleine au fil des tomes. Les séries qui y arrivent sont peu nombreuses. Cartes Ivoire a eu un effet kiss cool sur moi. J’avais à la fois envie de vite le terminer et en même temps, j’ai pris tout mon temps car c’est une page qui se tourne.
Après les répercussions du mouvement HAT (Humain Avant Tout), tout l’Enclos se méfie des humains. Et la présence des Ainés pour observer va compliquer les choses. Tout comme l’arrivée du frère de Monty, Jimmy. Un truand, un voleur, un manipulateur sans scrupules. Meg aura vite senti le danger, mais les Ainés tiennent absolument à voir ce prédateur agir… L’ennemi n’est plus dehors, mais bel et bien entre leurs murs.
Comme pour les tomes précédents, l’histoire n’est pas centrée sur le personnage de Meg Corbyn. Ce choix est à double tranchant. D’abord, il permet d’avoir une vision d’ensemble et de découvrir les plans des ennemis, ou l’avancée des autres personnages, mais il peut également ralentir de rythme et causer quelques longueurs.
La première moitié m’a donc paru assez lente et sans grandes avancées. L’histoire étant principalement centrée sur les combines de Jimmy, le frère de Monty, qui voue une haine sans fin à… tout le monde, sauf sa propre personne. C’est un être cruel, vil et vraiment bon à enfermer, ou dévorer ! Je plains vraiment Monty. J'avoue avoir trouver le temps assez long pendant certain chapitre. J’attendais vraiment de voir les choses bouger, d’autant que nous sommes assez habitués à des rebondissements à la pelle.
Du côté romance, Simon et Meg sont fidèles à eux-mêmes. Hésitants, bien trop distants et peu sûrs d’eux. Ce qui au final reflète la même chose que précédemment. J’avais espéré un peu plus étant donné la conclusion du quatrième tome, mais… ce n’était pas pour tout de suite. En revanche, je suis ravie de retrouver un peu plus Sam, et d’en apprendre plus sur Bug également.
Fort heureusement, cette première moitié laisse place à la seconde moitié du roman (logique) et nous réserve son lot de surprises et de bouleversements. Les choses s’accélèrent, les plans s’affinent et les doutes s’installent quant à l’issue de cet affrontement. Et c’est là tout l’étendu du talent d’Anne Bishop. Surprendre son lecteur là où il ne s’y attend pas.
La conclusion de la série est à la hauteur de mes attentes. Toujours aussi subtile et laissant place à l’imagination sans pour autant se terminer sur une fin ouverte (ce dont j’ai horreur). En revanche, je n’aurais pas dit non à un ou deux chapitres de plus…
En tournant la dernière page de ce cinquième tome de Meg Corbyn, j’ai comme un vide de savoir que c’était le dernier et qu’après ça, il n’y en aura plus. Dire au revoir à des personnages que l’on a suivi pendant plusieurs tomes et vouloir rester dans un univers aussi original que complexe. Cet ultime tome de Meg Corbyn m’aura fait douter jusqu’au bout et laisser avec le sourire sur les dernières lignes.
Meg Corbyn, tome 5 : Cartes Ivoire - Anne Bishop
Mes chroniques sur la série Meg Corbyn : 
Meg Corbyn, tome 5 : Cartes Ivoire - Anne Bishop
 
Plus d'avis sur :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article