Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dark and Dangerous love, tome 1 - Molly Night

Dark and Dangerous love, tome 1 - Molly Night
 
Série : Dark and Dangerous love
Titre : Dark and Dangerous love, tome 1
Auteur : Molly Night
Edition : Hugo Roman
 
Meg Corbyn, tome 5 : Cartes Ivoire - Anne Bishop
2438. La Terre est désormais dominée par les vampires et les humains ne sont rien d’autre qu’objets de plaisir et nourriture pour les immortels. Le plus vieux et le plus puissant d’entre eux, Atticus, est le roi de ce nouvel ordre mondial. Réputé sans cœur ni compassion, il tombe pourtant fou amoureux d’une simple humaine et exige qu’elle vienne vivre avec lui au palais.
Issue d’une famille de notables humains, Evelyn Blackburn souhaitait une vie simple auprès de l’homme qu’elle aime, Ethan. Malheureusement le destin en décide autrement et son monde s’effondre lorsqu’on lui annonce qu’à 18 ans, elle devra quitter sa famille et ses amis pour vivre aux côtés du roi. Éprise de liberté et rebutée par les vampires, Evelyn a bien du mal à accepter ce qui lui est imposé.
Mais comment échapper au vampire le plus puissant sur Terre ? Elle trouvera alors un soutien inattendu en la personne de Lord Hansel, vampire aux yeux verts, qui s’avère être le meilleur ami du roi.
 
Meg Corbyn, tome 5 : Cartes Ivoire - Anne Bishop
Je remercie tout de même Hugo Roman pour cette lecture.
 
A la base, je n’étais pas spécialement tentée par Dark and Dangerous love. J’ai tendance à me méfier de ce qui vient de Wattpad ayant eu quelques déceptions dernièrement. Finalement, on me l’a proposé et je me suis dit qu’il faut parfois prendre des risques et sortir de nos genres de prédilections d’autant qu’avec le salon ce week-end, c’était l’occasion de rencontrer l’auteure. Je me suis donc lancée dans Dark and Dangerous love sans spécialement d’attentes mais curieuse de voir ce que ça allait donner.
 
Evelyn et sa famille ont toujours tout fait pour rester discret. Pourtant, lors de la fête d’anniversaire du Roi Atticus, vampire réputé sans cœur, Evelyn va se faire remarquer. Les choses vont se gâter puisque peu de temps après, Evelyn sera « invitée » au Palais pour tenir compagnie au Roi le jour de ses 18 ans. La jeune fille voudrait bien refuser cette demande (amoureuse et heureuse) mais elle n’a pas le choix et va devoir composer avec les règles et demandes du Roi Atticus….
 
Avant d’entrer dans le vif du sujet, je tiens à donner mon avis global sur ce roman en une ligne ou deux pour, après, développer ce qui m’a déplu et plu (même si les points positifs sont faibles).  Dark and Dangerous love mérite à mon sens un avertissement. Jeunes lecteurs, attention, ce roman n’est pas à mettre entre les mains de tout le monde. Pour faire court, ce roman m’a énormément faite grincer des dents. Plus d’une fois j’ai cru qu’il allait se retrouver à plusieurs mètres de moi. Je ne savais plus où me mettre, ou bien si je devais rire ou pleurer. En clair, je n’ai pas apprécié ma lecture.
 
Cette chronique n’engage que moi et je respecte les avis contraires au mien, il en faut pour tous les goûts. Je vais donc commencer par les points positifs et finir par les choses qui fâchent.
 
Lorsque j’ai commencé ma lecture de Dark and Dangerous love, j’étais plutôt contente car le style de l’auteure, Molly Night est fluide et plutôt addictif, les pages se tournent vraiment toutes seules. Clairement, on ne voit pas trop le temps passer avec ce premier tome de Dark and Dangerous love.
 
Le côté fanfiction qui effrayait tout le monde ne se fait clairement pas ressentir. Personnellement je n’ai pas vu les liens avec les deux chanteurs. L’histoire s’inspire des autres romans du genre, avec notamment des petits liens avec Twilight (très peu, si ce n’est les vampires), Cinquante nuances de Grey et autres sans pour autant faire du copier-coller. L’auteure prend une direction bien à elle et développe son histoire comme elle le souhaite.
 
La fin. C’est bête à dire, mais vers la fin, le côté fantastique est un peu plus exploité que la « romance ». On en apprend plus sur les origines des vampires et sur la petite révolte humaine qui tente de faire face à la domination du Roi. Je pense d’ailleurs que le roman aurait gagné à être moins centré sur le côté sexuel que sur cette origine des vampires et leur signification.
 
Hansel ? Je suis assez partagée sur ce personnage. Bien qu’au final il soit le seul à trouver grâce à mes yeux. Quoique, je n’ai rien contre l’héroïne, Evelyn, en particulier. Hansel, est le meilleur ami du Roi Atticus (son créateur). Il lui voue une adoration sans limite. Il est à l’opposé de ce dernier. C’est un vampire, mais sympathique, gentil et vraiment pas dégeu. Il avait un fort potentiel et je croyais en lui – par moment – malheureusement, il est le premier à justifier les actes de son Roi et c’est vraiment usant.
 
Dark Romance oui, mais pas que. Ce roman entre dans la catégorie de la Dark Romance. On ne le niera pas, l’héroïne subit énormément au cours de ce premier tome. Attouchements, viols, harcèlement, tout y passe. Le côté dure et sombre du roman est parfaitement retranscrit et quelque part, suffisamment bien pour que j’en ai eu la boule au ventre. Donc, de ce côté-là, chapeau à l’auteure.
 
En revanche, là où ça coince vraiment c’est la réaction des personnages. En gros, chaque fois que notre héroïne subissait une agression sexuelle (appelons un chat, un chat), les autres personnages du roman (clairement très peu nombreux) n’avaient de cesse que de justifier ses actes.
 
Un exemple concret du début ? Notre très cher Roi, l’oblige à le masturber, se frotte à elle, bref, nous ne sommes pas loin du viol dès le début. Eh bien, les autres personnages vont justifier son acte en lui disant qu’il l’aime vraiment et que sa jalousie le pousse à parfois déraper. Le comble dans tout ça ? Elle en vient à lui trouver elle aussi des excuses lorsqu’il fait quelques efforts de comportement au fil des chapitres.
 
Qu’on se le dise, la violence et le langage cru dans de la « Dark Romance », pourquoi pas. C’est horrible, peut choquer, mais prévisible étant donné le genre. Mais justifier ses actes par des pseudos déclarations d’amour plus farfelues les unes que les autres, NON ! Le premier exemple annonce la couleur du roman, car cet événement se reproduira au cours de ce premier tome, allant jusqu’au bout du viol.
 
Les émotions ne sont suffisamment exploitées. Le choix de la troisième personne n’aide pas à ressentir la souffrance (car oui elle souffre beaucoup) au fil des pages. J’ai eu beaucoup de peine pour elle, mais cette partie là aurait pu être d’autant plus développée étant donné les circonstances. Je pense que d’ailleurs, le mal-être d’Evelyn aurait pu être plus « intéressant » et des : « il t’aime » à tout bout de champ…
 
Le personnage principal masculin. Atticus, le Roi. Il remporte aisément le trophée du pire méchant de tout l’univers. Dit comme ça c’est un peu bidon mais sérieusement ? Il lui manque une case ? Bon certes, ça fait partit du personnage, un vampire violent, sanguinaire, dictateur, violeur (oui, oui !) et qui aime dominer quoi qu’il arrive. Mais bon sang, avoir son point de vue (même extérieur) lorsqu’il est satisfait d’avoir agressé Evelyn… j’ai cru vomir. Il y prend vraiment du plaisir et se persuade de ne pas lui faire du mal, parce que voyez-vous, il l’aime. Évident non ?
 
Alors voilà. J’arrive au bout de ma chronique.
 
A mon sens, Dark and Dangerous love ne devrait pas être comparé à Twilight. Les deux ne s’adressent clairement pas au même public. Rappelons quand même que Twilight est du Young Adult et prône certaines valeurs traditionnelles, et qu’ici on est carrément dans une autre catégorie. Il est destiné – à mon humble avis – à un public averti ou habitué à la Dark Romance.
 
Une héroïne pas au bout de ses peines. C’est vraiment ce qu’on peut retenir de Dark and Dangerous love. Elle ne sera pas épargnée. J’avais vraiment beaucoup de peine pour elle et j’étais à deux doigts d’arrêter ma lecture en cours de route. Je dois dire que j’ai voulu aller au bout pour pouvoir en parler entièrement et voir si la fin relevait un peu le niveau.  
 
Est-ce que je regrette cette lecture ? Non, je n’irai pas jusque-là. Je ne l’ai pas apprécié, c’est certain, mais je lui ai donné sa chance. Je pense que Dark and Dangerous love aurait sans doute été meilleur si les points négatifs n’étaient pas si omniprésents mais il est difficile pour moi d’y faire abstraction.
 
Est-ce que je le recommande ? J’ai envie de dire, non, mais ça ne regarde que le lecteur. Vouloir se faire son propre avis – ou non – c’est chacun son point de vue. En tout cas il est clair qu’il n’est pas à mettre entre les mains de tout le monde.
 
J’ai longuement hésité si je devais ou non mettre des extraits dans ma chronique. Finalement, je pense qu’il vaut mieux éviter, en revanche, si vous êtes curieuse, je suis disponible en privé pour en parler.
 
 
Plus d'avis sur : 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Masy 03/08/2018 04:06

I read & finished this back (just barely) on my wattpad days. The story starts off great. It's very page moving & the author clearly has a way of making mundane chapters intriguing. My issue as to why this book dissolved into shit for me? The clock got stuck. There is no character development. No plot. Every single one of the characters are stuck in a loop. They fight. Make up. Fight. Make up. & the cycle continues. Nothing changes. The characters do not evolve from where they started. Atticus, aka Zayne at the time, would do something like rape Evelyn but then feel so disgusted & distraught over his actions...but then he does it again. & again. & AGAIN. There were so many directions of which the author could've taken to change the loop. To change Evelyn or the other characters. EVOLVE THEM. But she never took those chances, leading me to believe this is more of an erotica smut than it is a dark romance book. Halfway through the book, I realized the author, though she does have so much potential as an upcoming writer, is very immature & still fresh when it comes to plotting out story line & character development. The entire BODY of the book revolves around Evelyn's abuse & Atticus's contribution of it. There's no solid story line. The book is based on a very sick & abusive relationship. A boy gets his spine ripped out (courtesy of Atticus aka Zayne). We have the original ex BF & the BFF of the King pinning after Evelyn (of which Atticus aka Zayne tries to rape E in front of them at one point) & then somewhere in the end he just kills E because she was "suffering" too much under him. Something about Lucifer's rose or flower comes into play towards the middle/end & you're wondering why everything is spiraling down so damn quick all of a sudden. As a reader, you spend all this time reading about Atticus abusing Evelyn & then you spend more time getting to know Atticus's past (nothing interesting to learn or care about after he rapes E, but some readers will find any excuse to love him still, it's odd). Everything is all over the place & it's not tolerable. If you're looking for a book without direction or meaning, this is it. You'll enjoy it. For those who want to read an actual book with story line & plot & character development, avoid this book at all cost. I'll come back to this author a few years down the road should she write anything new. But as of right now, she has a lot to learn.

La Cacahuète 16/03/2018 20:29

Le résumé avait attiré mon attention, il semblait y avoir un certain potentiel derrière...mais maintenant que j'ai lu ta chronique, je pense sincèrement passer mon chemin.
Cette histoire semble trop tordue et presque malsaine pour moi.

Merci pour cette belle chronique ;)

Carole94p 19/03/2018 14:20

C'est exactement comme ça que je l'ai ressentie... c'est dommage, j'ai tenté au moins :)

Géraldine 16/03/2018 19:06

Je vais passer mon chemin. Je ne pense pas être le public pour de la Dark Romance, c'est trop pour moi. Je préfère rêver en lisant une romance. Je ne suis pas prude, et dans certains livres le langage est parfois plus cru mais il y a toujours ce respect mutuel que clairement, ici, n'existe pas.

Je suis contente de lire une chronique aussi sincère car tout est assez trompeur: la couverture qui est très belle et cette comparaison à Twilight. Clairement on se laisserait bien tenter en pensant retrouver une romance comme Ed et Bella (même si perso, je ne suis absolument pas fan de Twilight, on se comprend, ça reste vachement guimauve) et la surprise pourrait être rude.

Carole94p 19/03/2018 14:19

C'est aussi ce que je recherche dans mes lectures. Quelque chose qui fait rêver, même si parfois, lire quelque chose de différent peut permettre de découvrir autre chose comme la Dark Romance, j'aime mieux lorsque le côté émotionnel est développé et pas lorsque comme dans le cas présent, on justifie certaines actions par des pseudos déclarations d'amour... c'est d'ailleurs ce point qui m'a le plus dérangée...

Amabooksaddict 15/03/2018 23:22

J'avais déjà pas mal de doutes quand j'ai vu que le roman venait de wattpad, etc.. mais alors ta chronique et les commentaires que j'ai pu voir sur Twitter ne me donne clairement pas envie de découvrir ce roman ! Il aurait pu être bien au niveau du vampirisme et de la partie fantastique du roman mais bon

Carole94p 16/03/2018 11:21

Cette partie là est vraiment moins présente que la "romance" même si je vois pas trop de truc très romancé là dedans, mais tout se discute

Caroline 15/03/2018 21:52

Le résumé me tentait bien mais ta chronique m'a refroidie... Je vois pas trop l'intérêt d'écrire ce genre de choses.. Je changerai peut-être d'avis..
(As-tu vu ma réponse à ton commentaire sur mon article des box livresques?)

Carole94p 16/03/2018 11:21

Oups... C'est pas évident

AuroreKarelle 15/03/2018 21:45

Alors voilà une livre que je ne lirais pas. Il aurait pu être tentant pour le côté fantastique mais ta chronique fait que mon cerveau me dit "passe ta route". En tout cas merci pour ton avis.

Carole94p 16/03/2018 11:22

Avec plaisir :)

Camille 15/03/2018 21:01

En fait, j'ai voulu donner tout de suite mon avis à chaud également...
Je suis bien d'accord avec toi et en particulier quand tu dis que le coté fantastique aurait du être plus exploité. C'était plutôt bien trouvé et intéressant. J'espère que pour les prochains tomes, ce sera plus présent parce que pour le coup, le coté romance. Bah non, quoi

Fée Liseuse 15/03/2018 18:55

Gloups.. je vais prendre mon temps pour le terminer... J'prends des notes au fur et à mesure, directement sur le brouillon de chronique, sur le blog car le peu que j'en ai lu m'a fait irrisser les poils. Et le fait que le personnage feminin s'appelle Evelyn ne m'aide carrément pas..

Carole94p 15/03/2018 19:01

Tu m'étonnes ! :)

Marlène eloradana 15/03/2018 18:55

J'ai lu ta chronique jusqu'au bout. Bon ça ne me dissuade pas de le lire et de "peut-être" l'apprécier étant donné que j'ai lu pas mal de Dark romance et je sais que c'est un genre à apprivoiser et qu'il est difficile de cautionner certaines pratiques. Donc à voir :)

Carole94p 15/03/2018 19:01

Oui, mon but n'est pas de dissuader ;) Comme je le dis, je pense qu'il faut se faire son propre avis sur ce roman, on peut aimer, chacun à ton seuil de tolérance et ses goûts. Après, je mets en garde :)