Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ne t'attache pas - Morgane Bicail

Ne t'attache pas - Morgane Bicail
 
Titre : Ne t'attache pas
Auteur : Morgane Bicail
Edition : Michel Lafon
Sortie : 9 novembre 
Ne t'attache pas - Morgane Bicail
UN AMOUR QUI BRÛLE LES ÉTAPES
Alexie, seize ans, mène une vie rangée. Ce n'est pas le cas de son voisin, le séduisant et ténébreux Jérémy, qui ne vit que pour le risque et ne tarde pas à l'entraîner dans les défis les plus insensés.
 
Mais quel avenir y a-t-il pour une relation placée sous le signe de l'adrénaline et vouée à la clandestinité ?
 
 
Ne t'attache pas - Morgane Bicail
Ne t'attache pas - Morgane Bicail
Je remercie les éditions Michel Lafon pour cette découverte
 
Déjà à la sortie de PhonePlay, l’autre roman de l’auteure, Morgane Bicail, j’avais très envie de découvrir sa plume. Pourtant, je n’avais pas franchi le pas. En revanche, avec Ne t’attache pas et sa quatrième de couverture très intrigante je n’ai pas hésité une seconde.
 
Ne t’attache pas c’est l’histoire d’Alexie, seize dont la vie est plus ou moins banale. Jusqu’au soir où un complot entre sa mère et sa voisine va la pousser à faire la rencontre du fils de cette dernière. Jérémy est mystérieux et ne tarde pas à l’entrainer dans des défis plus fous les uns que les autres.
 
Lorsque j’ai commencé Ne t’attache pas, j’ai plutôt bien accroché avec la plume de l’auteure. Le style est fluide et les pages défilent rapidement. Alexie, notre héroïne me semblait plutôt attachante et assez mature dans les premières lignes. Sa rencontre avec Jérémy, le sombre et secret voisin va nous intriguer dès les premières secondes.
 
Et c’est là que mes doutes ont commencé à prendre forme.
 
Ne t’attache pas m’a laissé totalement sur le cul. A vrai dire, je ne m’attendais vraiment pas à ce genre de lecture. Bête comme je suis, je m’attendais à quelque chose d’assez mignon et fleur bleu. Il faut dire qu’avec une si jolie couverture aux couleurs douces, je croyais dur comme fer à une romance bien sympa et qui fait rêver. Là était mon erreur.
 
Cette chronique sera donc en deux parties. La première avec ce qui m’a plu et la seconde, celle qui m’a complètement surprise (dans le mauvais sens).
 
Parlons points positifs. Comme je le disais plus haut, j’ai bien accroché à la plume de l’auteure. Le style est simple mais efficace. Des dialogues, des descriptions, le tout est assez équilibré. Globalement, l’histoire est prenante et je vous l’avoue ma curiosité m’a poussé à continuer ma lecture pour avoir le fin mot de l’histoire. Une intrigue bien menée par l’auteure donc puisque j’ai été suffisamment tenue en haleine pour persévérer. De plus, on ne peut pas dire que l’on s’ennuie au fil de notre lecture puisque les pages défilent assez rapidement.
 
Finalement, c’est plus l’histoire en elle-même qui m’a déplu. Ou devrais-je dire, les personnages.
 
Si au démarrage, j’avais de la sympathie pour l’héroïne que je trouvais relativement mature pour ses seize ans. Au fil des chapitres sa naïveté m’a fait plus d’une fois lever les yeux au ciel. J’avais vraiment envie de la secouer et lui dire de réfléchir. Quand « l’amour rend aveugle » prend son sens…
 
Le personnage masculin, lui, m’a totalement laissé de marbre et ce, dès le départ. Le bad boy mystérieux par excellence qui cache de lourds secrets ne m’a fait ni chaud ni froid. En fait, je me suis tout de suite rendu compte de son côté manipulateur à l’extrême. Si le côté défi est intéressant, on voit claire dans son jeu dès le départ.
 
Et c’est là le gros problème de ma lecture. La relation Alexie/Jérémy est basée sur une manipulation malsaine de la part de notre héros. Elle ne cesse de se dire qu’elle n’aime pas cette facette de lui pour finalement dire « amen » à tout. Bon sang mais qu’elle stupidité ! Je m’emporte un peu, mais tout au long de ma lecture je me suis vraiment posée des questions. Alexie espère de l’attention mais finalement n’a le droit qu’à du chantage… Enfin, la fin m’a paru totalement aberrante. Je ne vous dévoilerais rien ici, mais reste ouverte aux discussions en privé….
 
Vous l’aurez donc compris, je ne m’attendais pas à ce genre d’histoire. Le côté malsain de la relation m’a totalement fait sortir de mes gonds. J’ai plus ou moins pensé à Panic de Lauren Oliver en écrivant cette chronique, car après deux jours pour remettre mes idées en place c’est le même ressenti que j’ai.
 
En relisant cette chronique, j’ai l’impression d’être très dure… Alors qu’il y avait tout de même du positif dans Ne t’attache pas. Vraisemblablement, cette lecture n’était pas pour moi.
 
Ne t'attache pas - Morgane Bicail
Plus d'avis sur : Booknode - Babelio - Goodreads - Livraddict

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Camille 05/11/2017 19:04

Et bien pour le coup, je suis bien contente de ne pas avoir demandé ce partenariat ^^ J'ai du mal déjà, à la base, avec ce genre de phénomènes de jeunes auteures françaises. (Je précise françaises parce que ça ne me fait pas le même effet avec les américaines, par exemple, j'ai vraiment aimé DIMILY...)