Quand la Nuit devient jour - Sophie Jomain

Publié le par Carole94p

Quand la Nuit devient jour - Sophie Jomain
Titre : Quand la nuit devient jour
Auteur : Sophie Jomain
Edition : France Loisirs
 
Quand la Nuit devient jour
"On m’a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m’enfonce une épine dans le pied, décrire l’échauffement d’une brûlure, parler des nœuds dans mon estomac quand j’ai trop mangé, de l’élancement lancinant d’une carie, mais je suis incapable d’expliquer ce qui me ronge de l’intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà. La dépression. Ma faiblesse. Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n’est en mesure de m’aider. Dieu, la science, la médecine, même l’amour des miens a échoué. Ils m’ont perdue. Sans doute depuis le début. J’ai vingt-neuf ans, je m’appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois."
 
Quand la Nuit devient jour
Je connaissais Sophie Jomain à travers ses précédents romans (Les étoiles de Noss Head, Pamphlet contre un vampire, Cherche jeune femme avisée…) mais je n'avais pas encore découvert sa plume dans un tout autre registre.
 
Quand la nuit de vient jour est un roman totalement différent. D'abord, parce qu'on est là dans du contemporain mais, surtout parce qu'elle y aborde des sujets parfois controversés tels que le suicide et l'euthanasie. Par moment, j'ai beaucoup pensé au film : Je vais bien ne t'en fais pas, qui m'avait fait ressentir à peu près les mêmes choses.
 
En commençant ma lecture de Quand la nuit de vient jour, les premières pages m'ont totalement prise au dépourvu. Les quarante premières pages sont dures, extrêmement dures et croyez-moi, il faut s'accrocher pour atteindre le premier chapitre. Dans cette première partie, Camille, 29 ans, nous parle de ce qui l'a amené à prendre sa décision. Une décision difficile, controversée et encore très tabou.
 
La dépression dont souffre Camille, notre personnage principal est tellement forte qu'elle ne s'en sort plus. A tel point que toute sa vie n'a été que souffrance, physique, psychologique et mentale. Elle arrive à un stade de sa vie où l'envie de se battre n'est plus là et elle ne demande qu'à être comprise dans ses choix.
 
Concrètement, cette première partie m'a déstabilisée. Pire, je me sentais mal à l'aise, avec cette impression d'assister impuissante à ce qu'il allait se produire. Pour le coup, je tire mon chapeau à Sophie Jomain qui aborde le sujet avec beaucoup de réalisme et de profondeur.
 
Au fur et à mesure de ma lecture, j'ai appréhendé les évènements futurs. On ne va pas se le cacher, on espère tout au fond de nous que les choses ne vont pas tourner comme on le pense. Cette fameuse date, le 6 avril 2016 est comme une épée de Damoclès au-dessus de la tête de Camille comme de la nôtre. On espère tout en sachant que Camille a pris sa décision. Les personnages secondaires ont aussi une certaine importance et m'ont beaucoup plu. Notamment au centre : ils sont là pour Camille, ne la jugde pas, ne la blâme pas, simplement présent pour elle.
 
Les quelques dernières lignes sont totalement bouleversantes. Quant à cette fin, je n'ai jamais autant détesté les fins ouvertes. Je ne vous cache pas ma frustration… Difficile de mettre des mots sur un tel roman. Quand la nuit de vient jour délivre un message de tolérance. Tolérance et compréhension face à ceux qui souffre. Un roman qui ne laissera pas indifférent...
 
Quand la nuit devient jour
Quand la nuit devient jour
Je remercie France Loisirs pour cette lecture ! 

Commenter cet article

Lowrra 05/05/2017 16:46

Ahlala, ce livre est tellement émouvant et je comprends que tu sois déstabilisée parce que ça m'a fait la même chose. On a tellement envie de remonter le moral de Camille et de lui faire oublier tous ses problèmes. J'ai jamais été contre les fins ouvertes mais là, je n'ai pas aimée celle-ci. J'aurais préféré que l'auteur prenne clairement position et nous dise ce qu'il s'est passé. J'aurais préféré que Sophie Jomain fasse un choix et nous le montre :)

Carole94p 07/05/2017 21:14

C'est vrai que j'aurais préféré aussi.. ça m'a énormément frustrée :)

anouklibrary 01/05/2017 12:26

C'est un roman qui m'a beaucoup chamboulé, j'y ai souvent repensé.. On n'a pas l'habitude de lire un texte aussi sincère dans de la littérature sans que ce soit biographique. C'est pourquoi je ne l'ai jamais relu, car j'ai le sentiment que je n'arriverais pas à retrouver dans ces autres romans ce que j'ai aimé dans Quand la nuit devient jour :/

lacourseauxmots 29/04/2017 18:56

J'aimerais beaucoup découvrir la plume de l'auteure ! J'ai entendu que du positifs de Noss Head :)

Carole94p 01/05/2017 09:54

Je ne peux que te la conseiller !

Livre sans fin 26/04/2017 20:44

J'ai lu Noss Head de cette auteur et j'ai bien envie de découvrir celui-ci !

Carole94p 27/04/2017 16:56

Alors n'hésites pas :)

Rebecca G. 23/04/2017 23:29

Une lecture qui m'interpelle. La dépression est une maladie encore méconnue par beaucoup. On la connait de nom, mais peu "de l'intérieur"... Peu de témoignages, en effet, ont été écrits, contrairement à d'autres maladie psychologiques comme l'anorexie (par exemple).
Je le note sur ma wishlist. Merci du partage.