Une braise sous la cendre, tome : une flamme dans la nuit - Sabaa Tahir

Publié le par Carole94p

Une flamme dans la nuit
Série : Une braise sous la cendre
Titre : une flamme dans la nuit
Auteur : Sabaa Tahir
Edition : Pocket Jeunesse
 
Résumé Une flamme dans la nuit
Attention, il s'agit du tome 2 de la série Une braise sous la cendre
Elias a toujours voulu quitter Blackcliff pour enfin devenir libre. Mais ce rêve a un prix : Laia, une jeune résistante, lui permettra de fuir s'il l'aide à faire évader son frère, enfermé dans la pire prison de Blackcliff. Malgré le risque, Elias n'hésite pas une seconde et décide de forcer son destin. Traqués par les Martiaux, les fugitifs ignorent que ce voyage les conduira jusqu'au cœur de l'Empire, où des dangers plus périlleux encore les attendent...
 
Chronique Une flamme dans la nuit
Ce n’est un secret pour personne, j’attendais avec impatience et appréhension Une flamme dans la nuit, le second tome d’Une braise dans la cendre. Impatience, car la fin du premier nous laissais totalement au dépourvu, et appréhension car je savais que le point de vue d’Helene allait être bien présent et aussi à cause du carré amoureux – élément qui m’avait déplu dans le premier – du coup, j’avais à la fois envie de peur de lire Une flamme dans la nuit. J’en profite donc pour remercier Pocket Jeunesse pour cette réception.
 
On le sait tous, les seconds tomes sont souvent – très souvent – critiqués. Il faut dire que les premiers tomes nous marquent toujours énormément. Du coup, la barre est haute pour la suite. Et il arrive, malheureusement que celle-ci ne soit pas toujours à la hauteur de nos attentes. Ce qui ne veut pas dire que l’histoire ne vaut pas le coup ! Pour moi, cette lecture avait à la fois des points positifs et des points négatifs…
 
Commençons par les points positifs. Ce qui me faisait le plus peur était le point de vue d’Helene – personnage que je détestais tout simplement dans le premier tome – et bien figurez-vous que j’ai totalement redécouvert son personnage dans Une flamme dans la nuit. Et pour preuve, dès le premier chapitre de son point de vue, je n’avais qu’une envie la prendre dans mes bras. Sabaa Tahir n’y est pas allée de main morte avec elle et croyez-moi, il est difficile de ne pas l’apprécier dans ce second tome. Son point de vue m’a beaucoup plu, finalement, son personnage dur « méchant » n’est qu’une façade et on la voit sous un autre jour.
 
Second point positif, moi qui n’avait que des vagues souvenirs de la fin du premier tome, je me suis assez facilement remise dans l’histoire. En fait, tout m’est revenu au fur et à mesure. L’auteur nous plonge encore plus dans son univers en ajoutant de nombreuses choses.
 
Le personnage d’Elias évolue beaucoup également. Son point de vue apporte toujours une vision de l’histoire intéressante et comme pour Helene il ne sera pas épargné.
 
Comme je le disais plus haut, l’auteur prend un malin plaisir à ne pas épargner nos personnages. Chacun y prend pour son compte. J’aime assez cette tournure, car justement ça montre qu’aucun d’eux n’est à l’abris bien que par moment ce qui leur arrive est assez « gore » j’ai trouvé que ça ajoutait du suspense à l’histoire bien qu’il m’aurait fallu un peu plus de profondeur dans le ressenti pour être totalement prise aux tripes.
 
Passons maintenant aux points négatifs. Cette lecture se découpe en deux parties à mes yeux. La première avec les chapitres d’Helene qui m’ont énormément plu et que j’ai adoré et ceux de Laia qui m’ont soit ennuyé, soit révolté. J’en suis la première étonnée. Habituellement, je ne change jamais – il ne faut jamais dire jamais – d’avis concernant les personnages. Quand j’aime, j’aime jusqu’au bout et lorsque je déteste, c’est définitif. Et bien Une flamme dans la nuit m’a prouvé le contraire. J’ai adoré Helene et détesté Laia. Elle m’a énormément déçue. Elle prend des décisions totalement absurdes et son comportement laisse à désirer. J’avais tout simplement envie d’entrer dans le livre et la secouer. Du coup, à chacun de ses chapitres je trouvais le temps horriblement long.
 
Second point négatif. Le retour du triangle amoureux – je ne le dirais jamais assez, je hais ça ! – Le récit serait tellement mieux sans ça… du coup, je ne vais pas en parler en long en large et en travers, juste dire qu’il m’a énormément énervée.
 
Globalement, cette lecture me laisse assez perdue. Je suis partagée entre l’enthousiasme des chapitres d’Helene et le reste qui globalement m’a déçue. Concrètement, je pense que le personnage d’Helene a sauvé ma lecture… dis comme ça, ça fait horriblement méchant… Pourtant, j’ai été au bout de ma lecture, c’est donc qu’elle n’est pas si décevante que ça, et j’ai tout de même bien envie de savoir la suite.
 
Nombreux sont les avis ultra positifs, je vous conseille donc de découvrir Une flamme dans la nuit et de vous faire votre propre avis sur cette lecture !
 
partenaire Pocket Jeunesse
Découvrir mes chroniques sur la série Une braise sur la cendre
 
chronique Une braise sous la cendre chronique une flamme dans la nuit
 
Découvrir plus d'avis en cliquant 
booknode

Commenter cet article

Jennifer 22/12/2016 12:56

Oui, beaucoup de lecteurs ont davantage aimé le second tome par rapport au premier...

Un 2.5, on voit que cette suite t'a pas mal déçue. Mais rien ne vaut une revue honnête ;)

Je pense commencer la série au mois de janvier, je verrai bien ce que ça donne :D

Carole94p 22/12/2016 13:15

C'est ça. J'ai tenté de faire une chronique sincère avec les bons comme les mauvais points..
En tout cas, j'ai hâte de savoir ce que tu en penses ! :) Et puis, le premier est top :)