Plus loin plus près

Publié le par Carole94p

Plus loin plus près
Titre : Plus loin plus près
Auteur : Hannah Harrington
Editions : Mosaic
 
Plus loin plus près
Aujourd’hui, ma grande sœur a décidé de mourir. C’est moi qui l’ai trouvée et depuis je ne tourne pas rond. June avait une vie parfaite, bien plus belle que la mienne, alors pourquoi ? Je croyais la connaître par cœur et je me suis trompée… Pourtant, il y a une chose dont je suis tout à fait sûre : June n’a pas pu m’abandonner. Elle m’a forcément laissé un signe, quelque chose, elle me tend la main quelque part. Peut-être en Californie où elle rêvait d’aller vivre. Ma meilleure amie est de mon avis et Jake, ce confident secret de June, est d’accord aussi. Alors, même si pour trouver ce que je cherche on doit traverser tout le pays et aller jusqu’en Californie, on va le faire. Ensemble.
 
Plus loin plus près
Plus loin plus près
Merci beaucoup à NetGalley & les éditions Mosaic sans qui je serais passer à côté d'une superbe lecture !
 
Plus loin plus près, m'a énormément plu. Et ce, dès le début. En fait, dès les premières pages j'ai accroché aux personnages et à l'histoire. En fait, j'ai l'impression que plus les histoires sont tristes et difficiles plus j'apprécie mes lectures. Plus loin plus près, m'a un peu fait penser à J'étais là de Gayle Forman au début pour s'en détacher au fil des pages.
 
De quoi ça parle me direz-vous ? Et bien on suit Harper, 16 ans, qui a perdu sa sœur ainée qui s'est suicidée sans laisser de message à sa famille ou ses proches. Lors des funérailles elle va prendre la décision avec sa meilleure amie, Laney de partir en Californie (où June, sa sœur rêvais d'aller). Elle va être accompagner de Jake, un ami de sa sœur dont elle n'avait jamais entendu parler. Ensemble ils vont partir en quête de réponses sur les routes menant en Californie.
 
Le personnage d'Harper m'a beaucoup plu. Son personnage c'est vraiment le genre de personnage qui me plaît. A la fois sûre de ce qu'elle veut, mais en même temps pas sûre de le mériter et d'y parvenir. Elle a un petit côté torturé. Et sa souffrance nous amène à vraiment s'attacher à elle. On ressent sa peine, sa colère, sa recherche de vérité. On passe vraiment par tous les stades de son deuil. C'est là qu'Hannah Harrington a su montrer tout son talent. Car comme son personnage, nous aussi nous passons par tous ces sentiments.
 
Concernant le personnage de Laney, elle est attachante et vraiment une amie en or, le fait qu'elle parte dans ce road-trip pour soutenir son amie. Elle ajoute à notre duo un côté amusant, drôle par son caractère et sa répartie. Et enfin, nous avons Jake. Je suis vraiment tombée sous son charme. Ce "musicien/chanteur" fan inconditionnel de musique a su me séduire dès la première rencontre. Sous ses airs de je m'en foutisme on le découvre au fil des pages. Il n'a cessé de m'étonner tout au long de ma lecture.
 
L'éternelle fan de romance que je suis a été pleinement satisfaite. Pourtant, la romance n'est pas seule au premier plan. Mais pour le coup elle ajoutait un petit truc en plus qui m'a vraiment fait adoré l'histoire. Il faut dire qu'elle est vraiment saisissante. Authentique et très forte. Nos deux personnages qui ne cessent de da chamailler tout au long de leur voyage en ont long sur le cœur.
 
J'ai également vraiment accroché à leur voyage. Dans le sens que tout m'apparaissait vraiment. Je m'imaginais totalement les lieux par lesquels ils sont passés. Il faut dire que les descriptions sont parfaites. L'auteur a su doser comme il fallait.
 
Comme je le disais plus haut, je suis vraiment passée par toutes les étapes du deuil. J'ai été transporté par ma lecture du début à la fin et j'étais vraiment pas loin du coup de coeur. Il est clair que cette lecture m'aura marqué ! Les émotions étaient là, les personnages étaient attachants et le message d'espoir à la fin a confirmé mon avis sur cette lecture. N'hésitez pas, lisez-le !
 

J’entends cette fois des pas de l’autre côté, un verrou tourne, le battant s’ouvre, Jake apparaît. Il a les yeux bouffis de quelqu’un qui vient de se réveiller et il est torse nu. Il tient à la main un pot de beurre de cacahuètes et il a une cuillère à la bouche. Et tout ça ne l’empêche pas d’avoir un charme fou… Il me regarde d’un air surpris , puis retire la cuillère de sa bouche avec un bruit mouillé. Bon, OK, il n’a pas tant de charme que ça.
— C’est vraiment dégoûtant, comme façon d’accueillir les gens, dis-je.
— Moi aussi, je suis ravi de te voir, répond-il, en ouvrant une bouche pleine de beurre de cacahuètes. Je me penche pour essayer de voir derrière lui.
— Tu me laisses entrer ?
Il plante la cuillère dans le pot et soupire.
— J’ai le choix ?
— Pas vraiment.

My-Bo0ks

— Tu sais jouer Let it be à la guitare ? je demande. Je parle tout bas pour ne pas réveiller Laney. Je ne voudrais pas qu’elle nous surprenne dans cette position, pelotonnés l’un contre l’autre —même s’il n’y a rien de sexuel entre nous. Jake remue derrière moi.
— Non, je ne crois pas.
— Mais tu saurais la chanter ?
Il approche sa bouche de mon oreille pour fredonner. Je ferme les yeux. Bercée par sa voix, je m’endors avec mon chagrin.

My-Bo0ks

Je sais qu’il ne faut surtout pas que je l’embrasse. Non. Et moi, je ne vais pas l’embrasser. Mais s’il m’embrasse je ne le repousserai pas. Je pourrais dire que c’est parce qu’il fait froid et que j’ai besoin d’être réchauffée. Ou que je suis perdue et déboussolée, loin de chez moi (non, d’accord, là faut pas pousser). Ou encore prétendre que je suis prise d’un coup de folie. Mais tout ça, ce serait bidon. Alors, disons que s’il approche trop près ses lèvres des miennes, eh bien, en vertu de la loi d’attraction, ou un truc comme ça, je ne pourrai pas résister à celle de ses lèvres. Et c’est tout. Ça ne signifie rien de plus. C’est une question d’atomes . Purement.

My-Bo0ks

— Pour moi, ça a de l’importance, murmure-t-il tout contre ma bouche. Puis il m’embrasse. Ça fait déjà quelques jours que je me dis que, s’il m’embrasse, je lui rendrai son baiser. Mais je n’en ai pas le temps . A peine ai-je senti la ferme pression de ses lèvres contre les miennes qu’elles se retirent. Je devine à son expression figée qu’il regrette. Je ne m’en offense pas, je comprends qu’il a peur.
— Je n’aurais pas dû, dit-il précipitamment. Je suis un idiot.
— Oui, c’est bien vrai. Tu es un idiot.
Je l’attrape par le col de sa chemise et l’attire à moi. Il laisse échapper un son étouffé, hésite une seconde, puis entrouvre les lèvres. Cette fois, nous nous embrassons pour de bon

My-Bo0ks

On ne peut pas être amoureuse d’un garçon qu’on connaît depuis à peine une semaine. Surtout quand ce garçon a le don de vous taper sur les nerfs. Même s’il est séduisant, charmeur, intéressant, et qu’il sait vous écouter. Même si c’est le seul être avec qui vous avez la sensation d’être enfin vous-même. N’est-ce pas ?

Commenter cet article

Caroline 30/01/2016 17:45

J'ai le droit de t'en vouloir de me donner envie de lire autant de livres? :p

Très très belle chronique !

Carole94p 30/01/2016 17:50

Eh bien... je ne sais pas trop :) Un petit peu ? :)
Merci à toi :)