Invincible, tome 1

Publié le par Carole94p

Invincible, tome 1
Série : Invincible
Tome 1
Auteur : Amy Reed
Editions : Mosaic
 
https://img.over-blog-kiwi.com/0/62/24/01/20161116/ob_26f851_resume.png
Tout le monde prévoit de mourir. Mais qui prévoit de SURVIVRE ?
Je ne vous apprends rien : l’hôpital, ça craint. Surtout quand on pense qu’on va mourir et qu’on voit les autres qui ont toute la vie devant eux.
Alors vous allez me trouver sacrément ingrate si je vous dis que finalement, la maladie ne m’a pas eue, que je suis bien vivante, et que pourtant je suis sonnée. À terre. Agressive. En colère.
Parce que je n’avais pas prévu ça. VIVRE.
Parce que tout le monde attend de moi que je sois heureuse.
Ce que je suis ? Une fille qui cherche sa route. Et le seul qui me prend telle que je suis, c’est Marcus…
Le 1er volet de l’histoire d’Evie.
Le parcours cash et poignant d’une adolescente en quête de bonheur.
 
https://img.over-blog-kiwi.com/0/62/24/01/20161116/ob_6ce098_mon-avis.png
Je tiens à remercier les éditions Mosaic ainsi que NetGalley pour m'avoir permis de découvrir Invincible. Un roman dont j'avais énormément entendu parlé et qui m'intriguait beaucoup.
 
Invincible se révèle beaucoup plus profond qu'on pourrait le penser. Pour tout vous dire, j'ai été très étonné d'avoir été émue aux larmes dans les premiers chapitres.
 
Nous faisons donc la rencontre de Evie. Evie qui selon tous les médecins n'en a plus pour très longtemps. Son cancer progresse et pour elle et ses proches, les derniers instants sont cruciaux. Ses deux amis, malades eux aussi, Stella et Caleb la comprenne et par dessus tout sont là pour elle comme jamais ses proches ne le pourront. Pourtant, tout va basculer.
 
Pour moi, Invincible se découpe en deux parties bien distinctes. La première partie regroupe les 20 premiers chapitres environs. Ce sont à mes yeux les meilleurs. Comme je le disais plus haut, j'ai ressenti beaucoup d'émotions et j'ai vraiment été plongé dans ma lecture dès le début. Il faut dire qu'Evie fait plus ou moins ses adieux dans des circonstances parfois bouleversantes. J'ai beaucoup aimé son personnage, sa force, sa volonté de ne plus vouloir souffrir ni faire souffrir ses proches.
 
Et puis, on passe ensuite à la seconde partie. Et là, Evie qui, du jour au lendemain est une miraculée. Le cancer a disparu. Comme ça, du jour au lendemain. Que s'est-il passé ? Est-ce que ça va durer ? Tout un tas de questions se posent. Evie, elle, doit retrouver une vie normale. Retourner à l'école, retrouver ses amis, sa famille. Si au début, je comprenais sa colère, notamment lié au fait qu'elle s'en soit sortie [spoiler] et lié à la disparition de Stella[/spoiler] par la suite, je ne la comprenais plus du tout. Elle fait malgré tout la connaissance de Marcus, avec qui elle va trouver du réconfort. Cependant, au fil des pages, je la trouvais égoïste, parfois même cruelle. J'avais envie de la remettre en place, clairement. Et puis on a ses lettres à Stella... et là, on se rend compte de la détresse dans laquelle elle se trouve. L'alcool, la drogue, cette haine qu'elle voue aux autres. Bref, des sentiments bien contradictoires.
 
Cette fin aura été vraiment surprenante et me laisse pensive quant à la suite. Beaucoup de questions restent en suspens et les possibilités sont illimités ! En tout cas, Amy Reed aura su me faire passer par toutes les émotions possibles !

Devant mon lit, il y a un plateau couvert d’une nappe en dentelle, avec des bougies et une douzaine de roses rouges. Et sur une vraie assiette en porcelaine trône un gros cheeseburger, avec des frites en tire-bouchon. Je balaye la chambre du regard. Will est là. Près de la porte.
— Joyeuse Saint-Valentin, dit-il.
Je me mets aussitôt à pleurer : ça y est, les vannes sont ouvertes et elles ne vont pas se refermer de sitôt. Will se précipite à mon chevet et emprisonne mes mains dans les siennes. Bon sang, ce qu’il a les mains chaudes !
— Ça va ? demande-t-il.
Son visage est crispé par l’inquiétude, une expression qui m’est malheureusement devenue familière.
— Oui, ça va. Je suis juste surprise et… heureuse.

My-Bo0ks

— Cette fleur va te peindre le menton en jaune. Ça t’illumine. Là, là… Là où je t’ai embrassé.
— Où ? murmure -t-il d’une voix noyée de larmes.
— Tu ne le vois pas, mais moi si. Ton désir brille comme un soleil.
— Tu délires, Evie. Il pleure. Je garde les yeux fermés pour ne pas subir le spectacle de sa tristesse. Je ne veux voir que cette petite fleur jaune.
— Chaque fleur a son message. Est-ce que les garçons effeuillent la marguerite en arrachant les pétales un à un ? Les garçons jouent au foot et les filles décapitent les fleurs. Mais toi et moi, Will, on n’a pas besoin de demander aux fleurs si on s’aime un peu ou à la folie, pas vrai ? On le sait déjà ? Pas vrai, Will ? Il m’embrasse la main avec des lèvres humides de larmes. Des lèvres qui tremblent. Il ne dit plus un mot.

My-Bo0ks

Commenter cet article

Caroline 27/01/2016 17:45

La couverture, le résumé et ta critique: tout me donnent envie !! J'avais dit que je voulais faire des économies :'(