Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'étais là - Gayle Forman

j'étais là
 
Titre : J'étais là
Auteur : Gayle Forman
Editions : Le livre de poche/Hachette
 
J'étais là - Gayle Forman
Quand j'ai appris la mort de Meg, j'ai cru qu'elle me faisait une blague. Une de celles dont elle avait le secret.
Elle avait tout prévu : la méthode, le lieu, ce qu'il faudrait faire de ses biens. Et même ce fichu mail, envoyé en différé, annonçant qu'elle en finissait avec la vie.
Ensuite, il a fallu affronter la pitié des habitants de Plouc-la-ville. Faire face aux questions que je lisais sur tous les visages.
Oui, Meg était ma meilleure amie.
Non, je n'était pas au courant.
Pourquoi ne m'avait-elle rien dit? Elle avait eu besoin de moi, et je n'avais pas été à la hauteur.
Pourtant, j'étais là.
 
J'étais là - Gayle Forman
J'étais là - Gayle Forman
Après le coup de coeur que j'avais eu pour Si je reste et Là où j'irai, j'avais très envie de redécouvrir l'une des histoires de Gayle Forman.
 
Je termine tout juste ma lecture de J'étais là, et je peux vous dire que j'ai pris une grosse claque. J'ai tourné la dernière page en ayant les larmes aux yeux et ce plusieurs fois dans le roman. C'est dire si j'ai apprécié ma lecture.
 
J'étais là, aborde avec beaucoup de sincérité et de justesse le suicide. Toutes les émotions sont très profondes, tous les éléments qui font qu'on est totalement happé par l'histoire.
 
Cody a perdu sa meilleure amie. Du jour au lendemain, elle s'est suicidée. La seule chose qu'elle a laissé dernière elle : un mail expliquant très brièvement que c'était son choix, sa décision. Cody a perdu sa moitié, sa meilleure amie, sa soeur de coeur. Elle va tout faire pour comprendre ce qu'il s'est passé, quitte à faire des découvertes qu'elle n'était pas forcément prête à faire.
 
Tout au long du roman, j'étais vraiment absorbée par l'histoire. Il faut dire que je me suis attachée à Cody dès les premières pages. On ressent vraiment toutes ses émotions. Sa recherche va l'a mené bien loin de chez elle et va l'amener à réfléchir sur ce qu'il s'est passé et à faire des rencontres auxquelles elle ne s'attendait pas.
 
J'étais là, montre vraiment la réalité des choses. Le danger de tels sites internet ou forum. Gayle Forman  a vraiment réussi à montrer que dans une situation comme celle-ci, faire le deuil et arriver à continuer à vivre, pour ceux qui restent est vraiment quelque chose de compliqué et de dure à vivre. C'est sur ce point, que j'ai été énormément touché. J'ai réussi à me mettre totalement à la place de notre personnage et à ressentir toute sa tristesse, sa colère, son déni et à la fin son acceptation.
 
En gros, j'ai complètement adoré cette lecture. Une fois de plus Gayle Forman aura su me toucher et transmettre les émotions de ces personnages au point de vraiment marquer les esprits. Je recommande vraiment cette lecture qui a été un coup de coeur pour moi.

— Je ne savais rien de son quotidien ici. Rien de ses cours. Rien de ses colocataires. J’ignorais qu’elle avait recueilli deux chatons malades et les avait soignés pour mieux les abandonner. Qu’elle fréquentait les bars de Seattle, qu’elle y avait des copains, qu’elle s’éprenait de types qui lui brisaient le cœur. Moi, sa supposée confidente, j’étais dans le noir complet. Parce qu’elle ne m’en avait pas soufflé mot. Comme elle m’a dissimulé que son existence était une intolérable souffrance. Je ne me doutais de rien.
Une sorte de rire étranglé m’échappe. Je pressens que si je ne fais pas très attention, je ne vais pas avoir envie d’entendre ce qui va suivre. Ni moi ni personne d’ailleurs.

— Est-il concevable de louper tant d’éléments de la vie de sa meilleure amie ? Même si elle les camoufle, on devrait les deviner, non ? Comment a-t-on pu l’imaginer belle, formidable et magique alors qu’elle allait tellement mal qu’elle s’est sentie obligée d’absorber un poison qui a privé ses cellules de leur oxygène jusqu’à ce que son cœur n’ait d’autre choix que de cesser de battre ? Alors, s’il vous plaît, ne me demandez pas de parler de Meg. Parce que je suis foutrement mal placée pour le faire.

My-Bo0ks

A ce stade, je ne doute plus que Ben va m'annoncer qu'il a changé d'avis et que sa proposition n'était qu'une façon de se venger de mon mail à propos de son tee-shirt. Mais non. Quand je pousse la porte de la gare, il murmure :
- Prends soin de toi, Cody.

Tout à coup, j'ai mal d'abandonner les chatons. La perspective de regagner mon trou m'afflige. J'ai beau vouloir mettre un maximum de distance entre Ben McCallister et moi, à présent que ce voeu se réalise, je me rends compte que partager mon fardeau avec quelqu'un a été une délivrance.

- Ouais. Toi aussi. Que la vie te soit douce.

My-Bo0ks

- Houps ! Désolée.
- Pas de souci, m'apaise-t-il avec un sourire.
- J'ai bavé ?
- Je garderais le secret, promis.

Là, il se marre franchement.

- Qu'y a-t-il de si drôle ?
- Tu viens de rompre ton serment de ne jamais dormir près de moi.
- Techniquement, je riposte en m'écartant, je l'ai rompu cette nuit, puisque nous avons partagé le même toit. Considère que tu gagnes un point, Ben.

My-Bo0ks

Qu'attends-tu de moi, Cody ? Certaines phrases peuvent avoir tant de significations différentes. Cette question est susceptible de receler l'exaspération, l'agacement, la culpabilité, la reddition.

My-Bo0ks

- Je vote pour la distance.
Un instant, ses yeux se posent sur moi avant de se défiler à nouveau. Comme si j'avais répondu correctement.

- D'accord. Tout ce que tu voudras.
C'est toi que je veux. Je veux me rallonger sur le lit et qu'il m'enlace. Je sais que ce n'est pas comme ça que ça fonctionne, cependant. Quand on couche avec le barman, c'en est fini des tournées gratuites. Tricia m'a enseigné cet axiome. Meg aussi. Ben lui-même également. Après tout, il ne m'a jamais caché sa nature.
- Il faut que je rentre chez moi, je reprends.
- C'était entendu non ? répond t-il en pliant un tee-shirt.
- Tout de suite.

My-Bo0ks

Dès que j'entends sa voix, ma gorge se serre.
- Qu'est-ce qui t'arrive ? s'enquiert-elle.
- M'man ?
- Où es-tu, Cody ?
Je perçois son anxiété. Parce que je ne l'appelle jamais maman.
- Il faut que je rentre.
- Es-tu blessé ?
- Non. Mais je dois revenir. Immédiatement.
- Où es-tu ?
- Laughlin.
- Où c'est, ce trou ?
- Au Nevada. S'il te plaît... je veux rentrer à la maison.
Je suis à deux doigts de craquer.
- D'accord, chérie. Ne pleure pas. Je vais arranger ça. Laughlin. Accroche-toi, Cody. Je gère. N'éteins pas ton portable.

My-Bo0ks

- Je t'aime, Cody. Je me rends bien compte que c'est compliqué et foutrement tordu. La mort de Meg est une catastrophe, une gâchis sans nom. Il n'empêche, je ne veux pas te perdre à cause des circonstances merdiques dans lesquelles je t'ai rencontrée.

My-Bo0ks

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rebecca G. 10/10/2015 22:43

Ah oui!!! moi aussi, je le note! Tu m'as donné envie! :D Merci.

Carole94p 10/10/2015 23:41

Tant mieux ! :) ça fait plaisir ! :)

Caroline 09/10/2015 21:55

Oh je prends note il me tente beaucoup ce livre !

Merci du partage !

Carole94p 09/10/2015 22:07

De rien ! J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi ! ^^

Anamode 09/10/2015 19:28

Super article ♥

Carole94p 09/10/2015 19:37

Merci à toi :D