La meilleure chose qui me soit (jamais) arrivée

Publié le par Carole94p

La meilleure chose qui me soit (jamais) arrivée

Titre : La meilleure chose qui me soit (jamais) arrivée

Auteurs : Laura Tait, Jimmy Rice

Editions : Milady

 

Résumé :

« Jusqu’à maintenant, je n’avais jamais regardé les choses en face. Je suis folle amoureuse d’Alex Tyler. Amoureuse. De mon meilleur ami. Est-ce qu’avec le temps, je pourrais finir par trouver du charme à sa coupe de geek ? Bien sûr. Et dans le cas contraire, je pourrais toujours l’envoyer chez le coiffeur. »

On n’oublie jamais son premier amour. Seulement, Holly a décidé il y a dix ans qu’Alex ne serait pas l’homme de sa vie. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir quelques doutes sur la capacité de son patron à remplir ce rôle. Alex, lui, veut repartir à zéro et s’investir dans son nouveau boulot. Il est presque certain que sa décision de s’installer à Londres n’a aucun rapport avec Holly qu’il n’a jamais pu oublier. Presque. Ces deux-là ne sont-ils pas condamnés à retomber amoureux ?

 

Mon avis :

Le résumé annonçait quelque chose de vraiment entrainant, Holly et Alex, amoureux quand ils étaient jeunes, ne se le sont jamais avoués et se sont perdus de vue. Pourtant, 10 ans plus tard, quand Alex décide de venir travailler à Londres, leurs chemins vont se croiser à nouveau.

Très vite, ils vont redevenir les meilleurs amis. Mais les choses ont changé en 10 ans. Déjà, beaucoup de non-dits entre eux. Ensuite, Holly sort avec son patron depuis un certain temps, mais celui-ci n'est visiblement pas prêt à officialiser ça au bureau et Alex, quant à lui n'ose toujours pas lui avouer ses sentiments.

Au début de ma lecture, j'étais plutôt enthousiaste, les choses s’annonçaient bien. On découvre l'événement qui a tout fait basculer dans le passé, l'annonce avortée d'Holly à Alex. Suite à ça, celle-ci décide de partir. A partir de ce moment là, on passe aux années 2000. Avec quelques flashs dans le passé. J'avoue que pour le coup, moi qui suit habituellement fan, des retours dans le temps pour comprendre ce qu'il s'est passé, là, je ne trouvais pas ça très utile.. Les amis de nos deux héros sont plutôt sympa et j'ai bien aimé en particulier Jemma et Kev.

En revanche, passé la découverte, même si l'histoire était plutôt plaisante, j'avoue que j'ai trouvé pas mal de longueurs. J'avais envie que les choses évoluent un peu plus vite. Qu'il se passe quelque chose. Ce n'est qu'au cent dernières pages que ça avançaient un peu. Ce qui au final est dommage et j'ai trouvé le rythme du livre assez lent au final alors qu'il avait tout pour me plaire.

La fin, quant à elle, m'a plu. Assez ouverte mais à la hauteur du roman. Je dirais donc que l'histoire était pas mal, mais il me manquait vraiment quelque chose pour la rendre encore meilleure. Disons qu'en film, je pense qu'elle rendrait mieux. Pas la lecture du siècle, bonne, mais sans plus.

 

Note : 6/10

Catégorie : Bronze

P. 14-18

- J'ai quelque chose à te dire.
- A propos d'hier soir, c'est ça ? C'était comment ?

Je me trompe, ou c'est une pointe de sarcasme que je discerne dans sa voix ? Je tente de le regarder dans les yeux, mais il me lâche la main et fouille dans sa chambre du regard comme pour y trouver quelque chose. C'est étrange, car la pièce est immaculée, et que tout y est toujours à sa place. J'enfonce les mains dans les poches de mon jean pour cacher mon embarras.

- Justement, c'est de ça que je voulais te parler. J'ai essayé de t'appeler. Je...
- Oh, oui. Désolé, je n'ai pas décroché, lance-t-il avec un grand sourire en se mettant du déodorant sous les bras. J'avais une fille à la maison, et j'étais assez occupé. Si tu vois ce que je veux dire...

Il m'adresse un clin d'oeil étudié, au cas où je n'aurais pas compris.
Mais qu'est-ce qui se passe ? Ca ne lui ressemble pas du tout ! Le Alex que je connais est gentil, attentionné, doux... et surtout, c'est qui, cette fille ?

- C'était qui la fille ?
- Tu ne l'as jamais vue. Elle s'appelle Jane. Elle est bien foutue. Avec des gros nénés? Et elle embrasse bien.

Ok, il se passe des choses bizarres. C'est le genre de trucs que Kev serait capable de dire. Et normalement, quand il entend ça, Alex se cache le visage dans les mains en secouant la tête.

Je me suis imaginée d'innombrables fois en train d'ouvrir mon coeur à Alex, mais jamais je n'aurais cru être aussi nerveuse. J'ai le cran nécessaire pour demander à un garçon de sortir avec moi. Je ne me sens pas obligée d'avoir cette pathétique attitude de fille qui consiste à attendre qu'il fasse le premier pas. Et il est impossible qu'il ait ses sentiments profonds pour cette Jane -à mon avis, ils viennent de se rencontrer. Je suis sûre que ce n'est rien, comparé à notre relation. N'est-ce pas ?

- Alors, tu as l'intention de la revoir

S'il te plaît, dis "non".

- Oui, ce soir, justement. D'où la douche.

Il m'adresse un nouveau clin d'oeil. Mon coeur s'arrête, mais j'ignore si c'est l'effet de la jalousie ou de la honte. Est-ce qu'il s'agit d'une grave erreur ? Est-ce que pendant tout ce temps, j'ai été amoureuse d'une version imaginaire d'Alex ?

[...]

Peut-être que cette douleur intense que je ressens n'est pas celle de mon coeur qui se brise. C'est peut-être simplement la déception de voir qu'Alex est comme tous les garçons après tout. Qu'il ne réfléchit qu'en dessous de la ceinture.

Mais non, si mes sentiments n'étaient pas réels, ça ne m'atteindrait pas autant. Et ce n'est pas possible que je me sois trompée sur lui pendant aussi longtemps... J'essaie de nouveau d'établir un contact visuel.

- Qu'est-ce que tu regardes ? demande-t-il en riant.

J'ai les joues qui me brûlent. Je n'ai pas le temps de reprendre contenance, qu'il enchaîne déjà.

- Qu'est-ce que tu voulais me raconter, chérie ?

D'où ça sort, cette manie de m’appeler "chérie" ? Je ne l'ai jamais entendu parler à personne comme ça - le mot sonne bizarrement dans sa bouche. Est-ce que je suis devenue complètement interchangeable ?
C'est moi ! Holly ! ai-je envie de crier.

Mais je ne peux pas. Les choses ne se passent pas comme prévu, et je ne parviens pas à expliquer ce que je voulais.
La gorge nouée, je lui adresse un sourire résigné.

- Je suis juste venue te dire au revoir. Je vais être dans les bagages jusqu'au cou les prochains jours. Ensuite, je descends à Londres en voiture avec papa. Qui sait quand on se reverra...

Je l’observe, attendant une réaction, mais il reste impassible. Pourtant, en le voyant s'apprêter à parler, je me laisse aller à espérer qu'il me demande ce que je raconte. Qu'il m'assure qu'évidemment, on va se revoir dans les prochains jours, même si pour ça il doit venir m'aider à emballer mes affaires. Et bien entendu, on se rendra visite tout le temps. Et ensuite, il va m'attirer à lui et me prendre dans ses bras...

- Qui sait ? répète-t-il avec un haussement d'épaules. Peut-être que Mothston Grammar organisera une réunion de promo dans dix ans. Tu seras rentrée de tes voyages, mariée avec un bel Australien, et tu auras une ribambelle de gamins.

[...]

Ce n'est qu'en descendant l'escalier vers le hall d'entrée que les larmes commencent à couler.

My-bo0ks

Commenter cet article

Caroline 13/07/2015 20:34

Vaut-il quand même le coup d'être lu ou pas?


Je cherche de nouveaux livres à ajouter dans ma bibliothèque :3

Carole94p 13/07/2015 20:48

Je pense qu'il peut plus plaire à d'autres, tout dépend des lectures après. Ce n'était pas une mauvaise lecture, loin de là, mais en dessous de ce à quoi je m'attendais ;)