Once a marine, tome 1 : le plus doux des trophées

Publié le par Carole94p

Once a marine, tome 1 : le plus doux des trophées

Série : Once a marine

Titre : le plus doux des trophées

Auteur : Jennifer Apodaca

Editions : J'ai lu

http://img.over-blog-kiwi.com/0/62/24/01/20160805/ob_c062fc_resume.png

Lorsque la porte de la clinique vétérinaire s’ouvre, le Dr Megan Young se fige. L’homme qui entre, portant dans ses bras un labrador blessé, n’est autre qu’Adam Waters. Celui qui par deux fois lui a brisé le cœur. Lorsqu’à la fin du lycée il a quitté Raven’s Cove pour intégrer le corps des Marines ; et trois ans auparavant, quand, après avoir passé la nuit avec elle, il est reparti une fois encore en annonçant qu’il ne reviendrait jamais. Megan se retrouve face à un dilemme torturant : retomber dans les bras de cet homme qu’elle aime mais qui ne cesse de la faire souffrir ou le repousser afin de préserver son secret : leur fils Cole, un petit bonhomme de trois ans qui est devenu toute sa vie… Ces retrouvailles grâce à Ellie, la douce chienne qu’Adam a récupérée sur la chaussée, seront-elles le préambule à un nouveau départ ?

 

http://img.over-blog-kiwi.com/0/62/24/01/20160805/ob_d0d480_mon-avis.png

Le résumé de ce premier tome m'a totalement séduite. Du coup, dès que je l'ai trouvé, je me le suis procuré et je l'ai lu très rapidement. Il faut dire qu'il est assez court, mais aussi que l'écriture de l'auteur est légère, fluide, bref, un régale pour passer un bon moment.

Le plus doux des trophées, c'est l'histoire de Megan et Adam. Quelques années plus tôt, ils étaient ensembles. Adam l'a quitté pour s’enrôler dans la marine. Sans promesse d'avenir. Un triste évènement : la mort de ses parents l'a fait revenir que très peu de temps dans la ville où Megan se trouvait. Il est à nouveau repartit sans retour possible. Mais ce qu'il ne savait pas, c'est que Megan est tombée enceinte. Trois ans plus tard, le voila de retour, comme si de rien n'était en ignorant tout. Megan, quant à elle est devenue vétérinaire, et s'en sort plutôt bien. Le retour d'Adam va totalement bouleverser sa vie.

Je me suis facilement attachée au personnage de Megan, je l'ai trouvé forte, courageuse et vraiment compréhensive. Quant à Adam, et bien il a beaucoup de charmes et j'ai adoré son personnage. Ce qui ne gâche rien, le côté marine, héros de guerre !

Honnêtement, j'ai beaucoup aimé l'histoire. J'ai trouvé que l'évolution de leur relation n'était pas trop rapide ni la découverte concernant Cole. J'ai trouvé que justement, tout ne se passait pas comme sur des roulettes, au début, Adam ne souhaite toujours pas devenir père et c'est ça, qui donne à l'histoire de la crédibilité. D'ailleurs, notre couple est très beau, ils prennent conscience de ce qu'il y a entre eux et nous offrent de beaux moments sur la fin.

A côté de ça, nous avons toute l'intrigue sur le chien d'un de ses clients et sur la personne qui lui en veut suffisamment pour mettre en l'air sa carrière et sa vie. J'ai trouvé que ça ajoutait un petit peu d'intrigue à l'histoire. Et puis forcément, les petits moments avec les chiens (Max et Ellie) sont un petit bonus tout mignon.

En bref, j'ai beaucoup aimé ma lecture et c'est certain je livrais d'autres livres de Jennifer Apodaca !

http://img.over-blog-kiwi.com/0/62/24/01/20160805/ob_0449af_2-5.png

P.105

Elle se tordit les mains.

- Je sens qu'on va m'arrêter.
- Tu dramatises peut-être.
- Je ne crois pas. Après le départ de la police, un journaliste m'a appelé. Il disait avoir été informé anonymement que j'ai fait payer mon témoignage.

Elle marqua une courte pause, pinçant les lèvres.

Ce n'est pas une coïncidence. Comment se fait-il que ce journaliste ait appelé juste après le départ de la police ?

Elle frissonna.

- Je te dis qu'on m'a piégée et que je vais être arrêtée.

- Tu as vu quelqu'un surveiller ta maison ?
- Je n'ai pas fait attention.

Adam passa immédiatement en mode professionnel. Tout cela lui faisait l'effet d'une machination parfaitement orchestrée.
Contournant la table basse, il s'assit à côté de Megan.

- Bon, pour commencer, tu ne peux pas rester toute seule chez toi. Tu vas t'installer ici.
- Attends une minute Adam. Je ne t'ai pas encore expliqué ce que j'attendais de toi.

C'était pire que de désamorcer une bombe. Chaque fil désactivé en révélait un plus dangereux encore.

- Qu'est-ce que tu me réserves comme coup de massue ?

Il posa la main sur mon bras.

- Ne me dis pas que tu as vraiment enlevé la chien.
- Bien sur que non ! Tu ne m'en crois quand même pas capable ?

Elle balaya sa question d'un revers de main sans lui laisser le temps de répondre.

- Peu importe. Je ne suis pas là pour moi.
- Pour qui, alors ?
- Pour notre fils.

Adam ôta sa main du bras de Megan et bondit sur ses pieds.
Il avait dû comprendre de travers. Il avait forcément mal entendu.

- Qu'est-ce que tu as dit ?

Elle plongea la main dans son sac, en sortit son téléphone et le manipulant tout en parlant.

- Il a deux ans. Il s'appelle Cole.

Elle lui tendit son téléphone, où s'affichait la photo d'un petit garçon.

- C'est lui.

Adam y jeta à peine un regard.

- Tu es tombée enceinte, et tu ne m'as rien dit ?

S'agitant à travers le salon, il faillit trébucher sur ce fichu carton de documents et de photos.

- C'est une plaisanterie ? demanda-t-il, les poings serrés. Je ne peux pas avoir conçu un enfant. J'ai toujours été prudent.

My-bo0ks

P. 110

- Je vais le faire.

Megan relâcha ses épaules, qu'elle avait gardées crispées durant toute la discussion.

- Merci.
- Je ne le fais pas pour toi.

Elle hocha la tête.

- Je sais.
- Je vais consulter un avocat pour mettre en place une pension alimentaire.

- Je n'en veux pas.
- Je m'en moque de ce que tu penses. J'ai cessé de me soucier de toi à la seconde où j'ai appris que tu m'avais caché ta grossesse.

Les émotions déferlaient en lui et il avait le plus grand mal à garder son self-control.

- La pension n'est pas pour toi. C'est pour l'enfant. Et je vais modifier mon testament.

- Très bien.

Elle prit son sac et se dirigea vers la porte et l'ouvrit.
Là, elle hésita, se tourna vers Adam.

[...]

- Je m'installe chez toi, décida-t-il. Aujourd'hui.
Il s’occuperait également de sécuriser sa maison. Après tout, c'était son métier.

Elle le regarda comme s'il avait perdu la raison.

- Je n'ai peut-être aucune chance de décrocher le titre de père de l'année, dit-il en croisant les bras, mais je suis quand même capable de protéger mon fils et sa mère.

My-bo0ks

Commenter cet article