Sidhe, Tome 3 : Double-vue

Publié le

Sidhe, Tome 3 : Double-vue
Série : Sidhe
Titre :  Double vue
Auteur : Sandy Williams
Editions : Milady
 
https://img.over-blog-kiwi.com/0/62/24/01/20161116/ob_26f851_resume.png
Attention, le résumé et ma chronique contiennent des spoilers
si vous n'avez pas lu les tomes précédents.
Une guerre sanglante, un amour impossible.
McKenzie est une diseuse d’ombres, mais son inestimable don n’a cessé de mettre sa vie et celles de son entourage en péril. Déchirée entre le fae qu’elle aime et celui auquel elle est liée, la jeune femme doit faire la lumière sur les dessous de la guerre si elle veut y mettre un terme. Armée de dangereux secrets et épaulée par de puissants alliés, par ses actes elle divisera le Royaume à tout jamais… à moins qu’elle le sauve.
 
https://img.over-blog-kiwi.com/0/62/24/01/20161116/ob_6ce098_mon-avis.png
https://img.over-blog-kiwi.com/0/62/24/01/20161116/ob_f8dceb_1b-notation-coup-de-coeur.png

Ultime tome de cette trilogie bit-lit hors du commun ! Une fois de plus, je finis ma lecture plus que satisfaite et je dois dire que ce dernier tome est aussi bon que les deux précédents. Il faut dire que le tome 2 se terminait de la pire des façons. J'étais mentalement, psychologiquement brisée. Cette fin m'avait totalement prise au dépourvu et je n'avais qu'une envie me plonger dans ce troisième tome pour savoir l'issue finale de toute cette histoire.

On reprend l'histoire 3 semaines après les évènements du tome 2. McKenzie est de nouveau dans son monde et n'a plus de nouvelles du royaume. Ni même d'Aren. Aren, qui lui a brisé le coeur en lui disant que désormais plus rien n'était possible entre eux. Très vite, les choses se compliquent. McKenzie est de retour pour aider Lena. Comme les deux autres tomes, l'action et le suspens sont omniprésents et nous tiennent en haleine tout du long. L'intrigue est maintenue jusqu'aux toutes dernières pages.

Ce qui m'a le plus maintenant en haleine c'est tout de même la relation Aren/McKenzie. Cette alchimie, cette histoire entre eux, tous ces sentiments. A chaque tête à tête entre eux, je retenais mon souffle. Je me disais, faites que ça marche, faites que le lien disparaisse ou faite qu'il se passe quelque chose pour qu'ils soient de nouveau ensemble. A chacune des disparitions d'Aren, j'en avais les larmes aux yeux. Le fait de le voir abandonner... bref, vous l'aurez compris, tout au long de cette série, j'étais totalement sous le charme de notre rebelle.

L'auteur a su nous donner LA fin qu'il fallait. Après beaucoup de rebondissements inattendus, pas mal de peurs, et le ventre qui se nouait aux pires moments, j'avais peur de tourner la page suivante. Peur que les choses ne tournent pas comme je le voulais... Mais finalement, cette fin est l'une des meilleures !

J'ai beaucoup aimé les dernières lignes qui m'ont vraiment émue et plu à tel point que j'en avais les larmes aux yeux. Ce dernier tome aura donc été un coup de coeur qui clôture parfaitement la série ! Surtout avec notre couple qui est vraiment LE point fort ! <3

Chronique mise à jour lors de ma relecture du 20/01/16. Coup de coeur confirmé 1 an après.

P.81

— C’est à cause du lien ? je demande.
Il reste un long moment sans répondre. Il se contente de rester planté là, ses yeux argentés chargés d’appréhension.
— S’il n’y avait pas ça… (Il déglutit.) S’il n’y avait pas ça, jamais je ne te quitterais.
J’éclate d’un petit rire grinçant tandis que des frissons me prennent au ventre.
— Si tu t’imagines que je vais te laisser partir maintenant que tu m’as dit ça, c’est que l’Entre-Deux t’a retourné le cerveau.
— Je… (Il referme aussitôt la bouche et secoue la tête pour se ressaisir.) En ce cas, je ne le pensais pas.
Il a esquissé un léger sourire, et son regard a enfin perdu un peu de sa gravité. J’ai envie de l’embrasser encore. J’ai envie qu’on s’enlace, que nos corps soient collés l’un à l’autre, mais quand je me rapproche d’un pas, il s’éloigne d’autant.

P.84
- Jaloux d'un kimki ? (Un petit sourire étire ses lèvres.) Jamais.
- De moi, dis-je en m'avançant vers lui. Je t'ai volé ton animal de compagnie.
- Comme je te l'ai dit (il me tend la main et caresse le long dos de Sosch), ce ne sont pas des animaux de compagnie, nalkin-shom.
Nalkin-shom, Socière des ombres. Ce titre devrait me mettre en rage, mais ce n'est pas le cas quand il sort de la bouche d'Aren, surtout lorsqu'il prend une voix grave et gentiment taquine.
- Si j'avais su qu'il suffisait de Sosch pour t'attirer ici, dis-je, j'aurais envoyé une demande de rançon il a des semaines.
A son sourire, des éclats de chaos ricochent dans mon ventre. Il se tient près de moi pour caresser Sosch, et son odeur de cannelle me réchauffe le coeur.

P.129
— Tu crois que c’est facile ? dit-il. (Son agitation perce dans le ton de sa voix.) Tu penses que ça me fait plaisir de savoir qu’il sait où tu es à chaque instant ? Qu’il sait quand tu as des ennuis, quand tu es triste ou effrayée ? (Il m’empoigne les bras et me pousse avec douceur contre une façade en pierre.) Il sent ton désir, McKenzie.
Il penche la tête et rapproche ses lèvres des miennes.
— Il sait quand on se touche, quand on s’embrasse. Il saura si on fait l’amour. C’est ce que tu veux ? Tu supporterais de le blesser ainsi ?
- Je peux contrôler ça, dis-je les yeux rivés sur ses lèvres. Je trouverai un moyen de le contrôler.
Il part d'un petit rire sensuel tout en se rapprochant de moi, puis me chuchote à l'oreille :
- S'il y a bien une chose que je ne veux pas, c'est que tu te contrôles quand tu es avec moi.

[...]

- S'il-te-plaît, McKenzie. J'essaie de prendre la bonne décision.
C'est entre autres pour ça que je l'aime. IL veut se racheter un passé qu'il regrette, être un homme bien, et je pense que ça peut expliquer pourquoi il me repousse. Les faes respectent le caractère sacré d'un lien plus que les humains ne respectent celui du mariage, et dans son esprit, le simple fait de me toucher est une violation de la connexion que j'ai avec Kyol.
Mais Naito et Kelia se moquaient de ça. Et en ce moment précis, moi aussi. J'attrape Aren par le haut de sa cuirasse et l'attire plus près.
- Je suis la bonne décision, Aren.

P. 163
- C'est avec toi que j'ai envie que ça marche, lui dis-je. Malgré le lien.
- McKenzie.
Mon nom ressemble plus à un soupir dans sa bouche. Je pose ma main libre sur son visage.
- C'est toi que j'aime, dis-je.
Puis je glisse ma main derrière son cou et le sens abandonner toute résistance.
Il prend l'initiative du baiser, se penchant pour s'emparer de ma bouche. Je suis folle de son odeur et de ses caresses, de la façon dont il m'enlace et me serre contre lui, mais surtout simplement de lui. Il est une lumière au milieu de ces ténèbres. Il est fort, attentionné, et a fait d'innombrables sacrifices pour Lena et le Royaume. Il me rend heureuse et je voudrais tant le rendre heureux moi aussi.

P.329
— Ça ne marchera pas, McKenzie.
— Si, dis-je. Il le faut.
— Sidhe, tu es… toi. (Il me saisit les épaules.) McKenzie, je t’aime. Je t’aime plus que je ne l’aurais cru possible. J’ai envie de venir avec toi. Je veux qu’on passe le reste de notre vie ensemble, mais ma mort résoudrait tant de problèmes, et… Et Taltrayn t’aime. Tu peux être heureuse.
Sa pomme d’Adam tressaute lorsqu’il déglutit, puis il me tourne le dos.
Je vais le tuer. Je vais le tuer, bordel.
- C'est toi que j'ai choisi, Aren. Je t'ai choisi parce que je t'aime, et je n'ai jamais regretté cette décision. Je n'ai jamais hésité. C'est toi qui n'arrêtes pas de...

SPOILER !

Il semble se rappeler quelque chose, et met un genoux à terre.
- S'il te plait, épouse moi.
Un éclaire fuse entre nos mains jointes.
- Les faes ne se marient pas.
Je ne sais pas pourquoi j'ai dit ça. Mon cerveau a de toute évidence cessé de fonctionner.

Commenter cet article