Sidhe, tome 1 : la diseuse d'ombres

Publié le

Sidhe, tome 1 : la diseuse d'ombres
Série : Sidhe
Titre : La diseuse d'ombres
Auteur : Sandy Williams
Editions : Milady
 
https://img.over-blog-kiwi.com/0/62/24/01/20161116/ob_26f851_resume.png
McKenzie Lewis est différente: elle voit non seulement les faes mais elle a aussi le pouvoir de retrouver leur trace lorsqu'ils se teleportent. Capacité inestimable pour le roi des faes piégé dans une guerre sans merci contre des sanguinaires usurpateurs de trône. Mais lorsque mckenzie est enlevée par ces derniers, elle se trouve confrontée à un dilemme:faire confiance à kyol le maître d armes du roi qu' elle aime en secret depuis 10 ans, ou à aren, le meneur des rebelles, qui tente de lui révéler le visage de la cour...
 
https://img.over-blog-kiwi.com/0/62/24/01/20161116/ob_6ce098_mon-avis.png
https://img.over-blog-kiwi.com/0/62/24/01/20161116/ob_f8dceb_1b-notation-coup-de-coeur.png

Un bout de temps que j'avais repéré Sidhe, sans jamais sauté le pas et me l'acheter ! Aujourd'hui, maintenant que j'ai terminé ma lecture qui ne m'a pas durer plus de quelques heures, je me demande pourquoi j'ai mis autant de temps ! Sidhe est un vrai petit bijoux !

Dès les premières pages, je me suis totalement imprégnée de cet univers ! Ca m'a beaucoup rappeler des lectures que j'avais adoré, du coup j'étais d'autant plus contente. Les pages se tournaient à une vitesse folle si bien que je n'ai pas vu le temps passer.

Mckenzie est un personnage incroyable. Je l'ai beaucoup aimé dès le début. Elle se montre courageuse et ne se laisse pas faire ! Et ce malgré son enlèvement. C'est là que Aren fait son entrée. Aren. LE genre de personnage pour lequel je fond totalement ! C'est le méchant en apparence, mais tellement prévenant et doux... il se montre patient et veut à tout prix rallier Mckenzie à leur cause de son plein gré. Comment vous dire à quel point j'ai aimé son personnage du début à la fin ! D'ailleurs, j'ai beaucoup aimé le fait qu'entre eux deux il y est de la résistance, qu'ils ne tombent pas direct amoureux dès leur rencontre ! Ils ont mis du temps, et au final ça a rendu leur relation que meilleure ! Leurs échangent étaient juste parfaits, j'ai ri, espéré, et parfois eu peur de la tournure des évènements ! Il faut dire que notre héroine ne se laisse pas faire et ne perd pas une occasion de s'enfuir ! Pour ce qui est de Kyol, je pense qu'il est clair que ma préférence n'était pas pour lui !

L'action et les rebondissements sont présents du début à la fin ! Pas une minute en suspens, on est tenu en haleine du début à la fin ! En bref, j'ai adoré cette lecture ! Et j'ai hâte de me plonger dans le second tome, qui arrive bientôt dans ma PAL ! C'est donc un coup de coeur pour ce premier tome !

A tous ceux/celles qui hésitent, jetez-vous à l'eau l'écriture et l'histoire sont extrêmement addictifs ! :)

Relecture le 16/01/16 : coup de coeur confirmé !

Aren pose les yeux sur ma bouche. Je panique lorsqu'il commence à refermer la distance entre nous. Avant que ses lèvres touchent les miennes, je lève les deux mains pour le repousser. Il m'esquive en riant.
- Je ne te toucherai pas sans ta permission, dit-il en se hissant sur la table à côté de moi.
Il se fiche de moi ?
- Tu me touches sans arrêt sans ma permission.
- Je... (Il s'arrête et glousse.) Eh bien, il faut croire que oui.

P. 166

Je me crispe et retiens mon souffle, mais rien à faire. Je me mets à glousser comme une collégienne.
Aren lève les yeux de sa magie en haussant les sourcils, tandis que Sosch dresse les oreilles.
- Ça chatouille, j'explique.
Ma jambe tressaute lorsqu'un edarratae fuse de ma cheville jusqu'à mon petit orteil, et un nouveau rire m'échappe.
La lassitude quitte le visage d'Aren et le coin gauche de sa bouche se relève.
- Quoi ? je demande.
- Je ne t'avais jamais vue sourire, dit-il.
Je me force à grimacer malgré les frissons qui me parcourent le ventre.
- Ne t'y habitue pas.
Je retire mon pied de sa main. Maudit syndrome de Stockholm.

P. 237

A l'instant où je souris, j'ai conscience d'avoir perdu la bataille. Aren le remarque, et je jurerais que son humour s'améliore. Toutes sortes de sentiments bizarres m'assaillent quand je me rends compte que je l'ai un peu soulagé de son stress, que j'ai un peu allégé son fardeau. J'aimerais... Oui, j'aimerais qu'il ne fasse pas partie de cette rébellion.

P249
Il prend soin d’effleurer ma peau quand il passe les mains derrière mon cou pour attacher le collier. Son souffle est chaud sur ma nuque. Je ne sais pas s'il a du mal avec le fermoir ou s'il s'attarde exprès, mais mon corps est réceptif à son contact. Je ferme doucement les yeux.
- Arrête, dis-je soudain. Aren, arrête ça.
Il ajuste le fermoir et retire les mains.
- Que j'arrête quoi?
- Je ne sais pas pourquoi tu fais ça.
- Tu as envie de rester avec moi.
Il déclare ça comme si c'était une réalité.
Je secoue la tête.
- Ce sont tes edarratae, Aren. C'est tout. Ils jouent avec mes émotions et me poussent à croire que je veux des choses qui ne sont pas bonne pour moi.
- je suis d'accord.
- Et peu importe ce que tu.... (une minute) Tu es d'accord?
- Taltrayn n'est pas bon pour toi. (il se rapproche de moi, je franchis à reculons la grille ouverte et me retrouve dans les jardins) La Cour n'est pas bonne pour toi. Ce sont eux qui t'ont manipulée.

P264
- Je viendrai pour toi, McKenzie.
Son baiser me prend par surprise. Un instant seulement, j'ai conscience que les pas de Kyol faiblissent, qu'il me regarde, qu'il nous regarde. Puis des éclairs se déversent des lèvres d'Aren, et il n'y a plus que nous.
Tout ce que je peux dire pour ma défense, c'est que les edarratae me font perdre ma retenue, car je rends son baiser à Aren. Et pas à moitié. Des éclats de chaos me chatouillent le visage et la gorge, courent sur mes épaules et le long de mes bras, m'ébranlent de la tête aux pieds. Je me rapproche d'Aren et presse ma poitrine contre la sienne.
Je sens sa main remonter jusqu'en haut de mon dos, et il m'attire plus près. Ses moindres caresses me comblent d'extase. Une extase absolue. La main qu'il avait posée sur mon épaule descend plus bas. Elle effleure mon sein avant de s'arrêter sur ma hanche. Seule ma mince robe de satin nous sépare, mais si je ferme les yeux, si je me laisse aller à oublier tout ce qui compte dans nos deux mondes, j'imagine le bout de tissu disparaître et visualise ma peau nue contre celle d'Aren.
J'ouvre brusquement les yeux quand Kyol m'empoigne le bras. Aren me retient encore un moment, tandis que ses lèvres et ses mains s'attardent comme s'il s'agissait de son dernier souffle. Comme si c'était le seul souffle à avoir jamais compté de sa vie. Puis il regarde le maître d'armes dans les yeux.
- Tu as de la concurrence, maintenant.

P410

- Il a eu dix ans pour te rendre amoureuse de lui. Je n'ai pas eu dix semaines! Explique-moi en quoi c'est juste! (Je recule, le cœur battant.) Tu sais ce qu'il a fait ces dernières semaines? Tu le sais?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Iris Sireadbooks 18/01/2016 11:12

Ca y est, +1 dans ma liste :)

Carole94p 18/01/2016 18:01

Super !!!!! Tu verras, il est.... <3

Entournantlespages 23/04/2015 08:39

J'ai été agréablement surprise par l'univers des faes qui m'a plu à 100%. J'ai moi aussi adoré Aren <3 Il a vraiment BEAUCOUP de patience avec Mckenzie ^^

Carole94p 23/04/2015 09:14

C'est vrai que l'univers est tellement bien décrit qu'on se le représente très très bien, et puis on se met facilement dans l'histoire.
Et Aren...... <3<3