Boys don't cry

Publié le

Boys don't cry

Titre : Boys don't cry

Auteur : Malorie Blackman

Edition : Macadam

 

http://img.over-blog-kiwi.com/0/62/24/01/20160805/ob_c062fc_resume.png

Dante attend les résultats de ses examens. Le courrier qui lui ouvrira les portes de l'université. De sa future vie.
Celle dont il a toujours rêvé.
Mais quand on sonne enfin à la porte, ce n'est pas le facteur, c'est Mélanie. Son ex-copine, dont il n'a plus entendu parler depuis des mois. Avec un bébé. Le sien.
Le leur.
Être père à 17 ans ? Il y a de quoi pleurer.
Mais les garçons ne pleurent jamais...

 

http://img.over-blog-kiwi.com/0/62/24/01/20160805/ob_d0d480_mon-avis.png

J'étais curieuse de découvrir Boys don't cry, maintenant que je termine ma lecture, je dirais que c'était un bon petit livre, rien se sensationnel mais bon.

A vrai dire, j'ai beaucoup aimé le début, c'est vrai que l'histoire d'un jeune qui se retrouve du jour au lendemain avec un bébé est plutôt rare. Le sujet m'a de suite intéressé. Là où j'ai été un peu déçue, c'est d'avoir le point de vue d'Adam. Enfin déçue dans le sens ou pour moi, l'histoire d'Adam aurait du être un tout autre roman, car là, ça occultait le thème principal : avoir un enfant a 17 ans. Dante est un personnage qui s'est révélé touchant et auquel on s'attache. J'ai beaucoup aimé voir son évolution et sa relation avec Emma. Sa fille. Du coup, son histoire personnel m'a paru un peu courte, puisque les évènements "tragiques" qui arrivent à Adam sont beaucoup plus mis en avant. Néanmoins, c'est vrai que certains passages sont émouvants (bien qu'ils ne m'aient pas non plus tiré des larmes).

La fin est assez ouverte, j'avais des petites questions qui restaient en suspens... [spoiler]Mélanie va-t-elle revenir ? Comment va s'en sortir Adam, et vis-à-vis de Josh[/spoiler]. Pour conclure je dirais que c'était plutôt pas mal, et ça se lit très vite ! Bon moment de lecture.

Les Gardiens des Âmes, Tome 1 : Le Sceau

- On ne t'a jamais dit que les garçons ne pleurent pas ? a dit Adam.

- J'ai récemment découvert quelque chose, ai-je réparti sans chercher à arrêter les larmes de roulaient sur mes joues. Les garçons ne pleure pas mais les hommes oui

Commenter cet article