La distance astronomique entre toi et moi

Publié le

La distance astronomique entre toi et moi

Titre : la distance astronomique entre toi et moi

Auteur : 

Editions : Bloom (Hachette)

http://img.over-blog-kiwi.com/0/62/24/01/20160805/ob_c062fc_resume.png

Panne de courant généralisée à New York. Immobilisés dans l’ascenseur, Owen et Lucy font connaissance. Lui, le fils du gardien, qui vient de perdre sa mère. Elle, la solitaire, aux parents globe-trotteurs. Ils ont juste une nuit, une nuit féérique où la ville est éteinte, à partager en haut d’un toit, à contempler les étoiles et à rêver de voyage. Jusqu’où une seule nuit peut-elle les emmener ?

http://img.over-blog-kiwi.com/0/62/24/01/20160805/ob_d0d480_mon-avis.png

Ayant déjà lu La probabilité statistique de l'amour au premier regard, j'avais hâte de découvrir un autre roman de l'auteure ! Surtout que ça avait été un coup de coeur. Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'étais assez vite mise dans l'histoire. On découvre nos deux personnages qui se rencontrent véritablement pour la première fois. J'ai bien aimé leur petite relation qui se met tranquillement en place.

Je ne m'attendais pas à ce que les choses changent si vite. Nos deux personnages prennent des directions différentes, à des kilomètres l'un de l'autre. Bizarrement, si au début j'ai trouvé que cela rendait les choses intéressantes, au bout d'un moment, leurs déménagements fréquents devenaient assez longs. J'avais hâte que les choses évoluent. Ce n'est qu'à leur rencontre à San Francisco que j'ai de nouveau accroché à l'histoire.

La fin est un peu plus rythmée et plaisante. Finalement, leur chemin va se recroiser et laisser une fin assez ouverte. Même si j'ai bien aimé cette fin, j'avoue n'avoir jamais été trop pour les fins sur des ouvertures. Mais bon, c'est plus réaliste après tout !

En conclusion, je dirais que c'était une bonne lecture, sans prises de tête, pas de coup de coeur à l'horizon contrairement à l'autre roman de l'auteure que j'avais déjà lu.

La distance astronomique entre toi et moi

Commenter cet article